Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Miguel Madariaga : "L’avenir d’Euskaltel est incertain, mais après la Vuelta (...)

Miguel Madariaga : "L’avenir d’Euskaltel est incertain, mais après la Vuelta al Pais Vasco, l’espoir grandit"

lundi 12 avril 2010

Les discussions avec les sponsors de l’équipe ont démarré, pour tenter d’assurer la continuité de la formation basque en 2011. Interview du Président de la Fundacion Euskadi.


- Diario Vasco (DV) : Quelle note derais-tu à la Vuelta al Pais Vasco, entre 1 et 10 ?

- Miguel Madariaga : Je mets 8.

- DV : Quelle note à Horner ?

- Miguel Madariaga : 9.

- DV : Valverde ?

- Miguel Madariaga : 9 aussi.

- DV : Et à Euskaltel ?

- Miguel Madariaga : En tant qu’équipe, une mention très bien.

- DV : Et à Samuel ? Que lui est-il arrivé lors de la première étape ? Que peut-on attendre de lui sur le Tour ? (l’interview est réalisée avant sa victoire à Amorebieta).

- Miguel Madariaga : Je lui mettrais 7/10. A cette époque il a régulièrement des allergies et c’est peut-être pour ça. Ce qu’on attend sur le Tour ? Dès lundi (aujourd’hui), il commencera la preparation. Si on l’envoie au Tour, c’est parce qu’on pense qu’il peut y faire de grandes choses.

- DV : Quelle note à Beñat Intxausti ?

- Miguel Madariaga : Je lui mets 9. Après de nombreuses vicicitudes, il est venu dans l’équipe basque et je crois qu’il y est très bien. C’est un coureur avec lequel il faut aller pas à pas. Aujourd’hui même, dans des courses d’une semaine, il peut faire de très belles choses. Il est courageux en montée. Il me rappelle Delgado.

- DV : Et Amets Txurruka a montré l’esprit qu’Euskaltel ddoit avoir en course...

- Miguel Madariaga : Et nous allons continuer sur ce chemin. Cette équipe a un gagnant né, un coureur de catégorie mondiale, c’est Samuel Sanchez, n’oublions pas qu’il est champion olympique. Il y a Samuel, mais Euskaltel a d’autres coureurs importants. En plus, nous avons réussi à récupérer un coureur comme Beñat Intxausti et il y a un coureur d’Euskaltel a qui on n’a pas assez fait attention dans la Vuelta al Pais Vasco...

- DV : C’est Velasco.

- Miguel Madariaga : Exactement. Nous l’avons attendu, nous l’avons suivi, y compris au plan psychologique, et il a fait un pas qualitatif important. S’il a de la chance, Velasco va être un gregario de luxe.

- DV : J’ai entendu à la radio que l’avenir d’Euskaltel en 2011 n’est pas évident.

- Miguel Madariaga : Non, ce n’est pas certain. Euskaltel n’est sûre de son avenir.

- DV : Tu as aussi dit que les contrat se terminent cette année.

- Miguel Madariaga : Oui, tous les contrats. Ceux des coureurs aussi.

- DV : (...)

- Miguel Madariaga : Tu me connais et tu sais qu’en 17 ans, j’ai fait des erreurs, comme signer des contrats de coureurs sans être sûr des sponsors et j’ai eu des problèmes dans ma vie privée et au niveau de la santé. Tu comprends, pas vrai ? En ce moment, j’ai tout le soutien d’Igor Gonzalez de Galdeano et nous travaillons au coude à coude pour le futur de l’équipe. Le 17 mars, j’ai commencé à discuter avec le patron d’Euskaltel, Ardanza, ensuite on continuera avec les insitutions...

- DV : Et ?...

- Miguel Madariaga : Au moment où j’ai parlé à la radio, les chances de continuité de l’équipe étaient à 50%. Mais aujourd’hui, après les conversations que j’ai eues au cours de la Vuelta al Pais Vasco, je commence à voir la lumière au bout du tunnel, et je pourrais te dire que nous sommes à 60% pour la continuité, contre 40%. Après la victoire de Samuel Sanchez dans un théâtre aussi particulier qu’Arrate, la grande course d’Euskaltel, les appels que j’ai eu, les gens qui se sont rapprochés de l’équipe et de moi.... J’ai vu les sponsors sensibilisés et même si la crise économique mondiale est terrible, je ne demande qu’une chose, c’est que l’équipe continue sur la ligne qu’elle a montrée sur la Vuelta al Pais Vasco et qu’on nous laisse travailler. Je vais mettre tout ce quui est en mes mains pour que ce projet continue.

Traduit d’un article en espagnol paru sur diariovasco.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com