Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Romain Sicard : "Je découvre cette année un nouveau monde !"

Romain Sicard : "Je découvre cette année un nouveau monde !"

mardi 23 février 2010

Interview de Romain Sicard juste avant le départ du Tour du Haut Var où il a remporté le maillot de meilleur grimpeur.


- Vélo-Club.Net (VCN) : Dans quel état d’esprit abordez-vous votre 1ère saison chez les professionnels ?

- Romain : Bien, très très bien même. Cela me fait plaisir de courir en France. J’ai déjà couru en Australie mais aujourd’hui, c’est ma 1ère course en France. C’est le début de saison et je verrais comment cela se passe.

- VCN : Ce début de saison est-il important pour vous ?

- Romain : (Hésitations) J’ai repris sur le tard cette année donc, j’espère être en forme un peu plus tard dans la saison. Maintenant, je courre en France. Il y a beaucoup de motivation et quoiqu’il arrive, je vais donner le maximum de moi-même.

- VCN : N’êtes pas vous un peu surpris par cette popularité naissante ?

- Romain : Non ! En fait, un peu quand même (rires). C’est intéressant d’observer l’impact qu’on eut les évènements de la fin d’année dernière. Cela dit, ça fait toujours plaisir également.

- VCN : Le fait que, déjà, certains voient en vous le possible successeur de Bernard Hinault pour gagner le Tour de France, cela ne vous surprend t’il pas ?

- Romain : C’est sûrement trop rapide ! Moi, je ne me vois pas du tout comme cela. Je suis encore loin de tout ça. Je découvre cette année un nouveau monde. On va y aller petit à petit et je verrais comment cela se passe.

- VCN : Avez-vous changé quelque chose dans vos méthodes d’entraînement, cet hiver ?

- Romain : Non, j’ai essayé de poursuivre mon projet. C’est sur, cependant, que les charges d’entraînement augmentent chaque année. Donc, je n’ai pas voulu changer considérablement les choses. Je veux le faire petit à petit, progressivement. C’est important de ne pas brûler les étapes.

- VCN : Vous dîtes que vous aimeriez être en condition un peu plus tard dans la saison. Quels sont, de fait, vos ambitions ?

- Romain : Je ne suis pas en très bonne condition. J’espère que vers le printemps, je serais plus en forme. Fin avril, mai et juin.

- VCN : Pas donc de Tour de France prévu pour cette année ? R.S : Oui, c’est beaucoup trop tôt.

- VCN : La Vuelta peut-être alors ?

- Romain : Non plus ! Ce n’est pas prévu au programme pour l’instant. Aucun grand tour ne l’est. Le Dauphiné peut-être !

- VCN : Ce tour du Haut Var, vous l’abordez sereinement ou avec l’envie de faire quelque chose ?

- Romain : C’est le début de saison et seulement ma 2ème course. On verra. On va déjà essayer de s’accrocher. C’est un plaisir d’être ici. C’est une jolie course. On verra comment cela se passe.

propos recueillis par Frantz Delagrange, le 20 février 2010

Et nous avons vu...

Dés la 1ère étape, un groupe de 13 puis 12 coureurs arrivent à s’échapper. Parmi eux, il y a Romain Sicard. Une surprise ? A vous de voir. Si, les téméraires du jour sont repris à 50 km de l’arrivée, Romain Sicard a fait les ascensions. Il a franchi en seconde position deux des trois difficultés du jour et en 3ème position pour la dernière. Fatigué, il finit à la 101ème place de l’étape et à la seconde du classement des grimpeurs. Mais, le lendemain, il remet le couvert. A 40 km de l’arrivée, au pied du col de Mons, le toit du tour de l’épreuve, le jeune basque, en compagnie de 8 autres coureurs, contre l’échappée matinale. Parmi eux, les grimpeurs Rémy Di Grégorio (Française des Jeux) et David Moncoutié (Cofidis). Il passe en tête au sommet du col de Mons et décroche ainsi le classement du meilleur grimpeur avec 26 points, soit 4 de plus que Léonardo Duque (Cofidis) et 14 sur Cyril Gautier (Bbox Bouygues Telecom), un autre coureur prometteur pour l’avenir. Si Romain Sicard est repris dans la descente, il termine à la 30ème place de l’étape et à la 54ème du classement général avec un maillot de leader sur les épaules. De couleur rouge. Il ne manque plus que les pois blancs. Cela pourrait venir bientôt. En attendant, c’est sur ! Romain Sicard, par son panache, son sens de l’attaque et ses capacités de grimpeur, n’a pas raté sa rentrée sur le territoire national. Il monte ainsi sur son 1er podium protocolaire chez les professionnels.

Article paru sur velo-club.net


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com