Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Ivan Velasco : "Je n’ai pas d’objectif fixe, je veux aller au jour le (...)

Ivan Velasco : "Je n’ai pas d’objectif fixe, je veux aller au jour le jour"

samedi 30 janvier 2010

En pleine récupération et ré-adaptation, suite au Tour Down Under où il a bien figuré, Ivan Velasco répond à quelques questions.


- Diario Vasco (DV) : Content de ton début de saison ?

- Ivan : Oui, tu as toujours peur lors de la première course, après tant de temps, mais les sensations ont été bonnes et le résultat m’a donné le moral après une année de blessures.

- DV : L’hiver a été rude à Oñati.

- Ivan : Je n’ai pas bougé, aussi tu peux imaginer que je me suis retrouver à m’entrainer dans la neige. Un jour je suis allé au vélodrome, mais en général, c’était sur la route.

- DV : Comment as-tu planifié ta saison ?

- Ivan : Je devais démarrer fort. L’année dernière, j’ai eu deux chutes importantes et je n’ai pas beaucoup couru, aussi après le Tour de Lombardie, je me suis très peu arrêté : trois semaine et j’ai repris. De toute façon, je n’ai pas non plus fait beaucoup de travail spécifique et du coup je crois que je vais m’améliorer dans les prochaines semaines.

- DV : Tu as déjà ton calendrier ?

- Ivan : J’irai à Mallorca et après au Tour du Haut Var, Paris Nice, Volta a Catalunya, Estella, Amorebieta, l’Amstel, la Flèche Wallonne, Liège et le Tour de Romandie. Je n’ai aucun objectif concret. Je veux avancer au jour le jour et continuer la progression que j’avais en 2008. J’espère faire mieux que les 40 et quelques jours de compétition de 2009.

- DV : Aujourd’hui, vous vous êtes entrainés en 3 groupes. Pourquoi étais-tu dans le second ?

- Ivan : Le premier était celui de ceux qui doivent être au plus fort en ce moment, comme moi. Mais j’ai du mal à récupérer du décalage horaire (avec l’Australie), je suis fatigué et à moitié endormi toute la journée. Après, la nuit, je n’arrive pas à trouver le sommeil. C’est pour ça que j’étais dans le second groupe. Le troisième est celui de ceux qui se préparent pour plus tard.

- DV : Tu as le sentiment que c’est la dernière année ?

- Ivan : Non, autant moi que mes co-équipiers, nous sommes tranquilles de ce côté là. Les directeurs nous donnent confiance et on sent que tout est normal.

- DV : Et Twitter ? Comment ça va ?

- Ivan : Assez bien. En Australie, j’ai été assez constant à mettre mes impressions et ce que je vivais. J’ai toujours aimé les nouvelles technologies et je crois que c’est une bonne solution pour rester en contact avec les supporters.

- DV : On te retrouvera sur le réseau ?

- Ivan : Oui. Et j’espère y donner de bonnes nouvelles.

Traduit d’un article en espagnol paru sur diariovasco.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com