Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Beñat Intxausti : "Je veux gagner une course pour remercier l’équipe"

Beñat Intxausti : "Je veux gagner une course pour remercier l’équipe"

jeudi 21 janvier 2010

Son incorporation au sein de l’équipe Euskaltel Euskadi a été un événement pour tous les supporters basques. Beñat fait le point sur sa carrière, ses rêves et ses objectifs.


- Orbea : Avant tout, félicitations. Nous imaginons que c’était un rêve de pouvoir revêtir les couleurs d’Euskaltel Euskadi.

- Beñat : Oui, c’est quelque chose de très important pour moi. Etre dans l’équipe de chez moi et défendre ces couleurs devant les supporters basques, c’est toujours très beau. En fait, ça me fait rêver. Je suis très content.

- Orbea : Tes premiers pas furent au sein de la Société Cycliste d’Amorebieta, avant de passer chez Seguros Bilbao en amateur. Quels sont tes souvenir de ces années ?

- Beñat : Je garde de grands souvenirs de mon époque à la Société Cycliste d’Amorebieta. Je me faisais plaisir à vélo et en plus j’apprenais beaucoup. Que demander de plus ?! Pendant ces années là, le cyclisme pour moi était un hobbie. Je prenais du plaisir à le pratiquer avec mes amis. Nous allions nous entrainer, nous faisions les compétitions... C’est vrai que j’aimais le sport en général. Je jouais aussi au football, mais quand je suis arrivé en cadet, je me suis décidé pour le vélo, parce que je ne pouvais plus faire les deux et c’est le cyclisme qui me plaisait le plus.

- Orbea : Ta trajectoire professionnelle passe par Nicolas Mateos (filiale de Saunier Duval), puis Saunier-Duval et Fuji Servetto. En 2006, il y avait eu une possibilité pour que tu sois en orange...

- Beñat : C’est vrai. Cette année là, j’avais eu une proposition d’Euskaltel Euskadi. Eux étaient intéressés, mais à ce moment là, j’ai décidé de prendre une autre route. J’ai pensé que ce choix serait le meilleur. Mais le temps passe et tout change, et maintenant je suis chez Euskaltel, très content, et avec une saison qui m’attend et qui sera très importante pour moi.

- Orbea : Et qu’est-ce que tu as appris et amélioré au cours de ces 4 dernières années ?

- Beñat : Quand j’ai débuté chez les professionnels, j’étais très jeune, j’avais 20 ans. Peu à peu, j’ai mûri, j’ai progressé, j’ai appris beaucoup de choses : comment courir, m’entrainer, prendre soin de moi... Maintenant, j’ai 23 ans, et je crois que je peux utiliser tout ce que j’ai appris au cours de ces premières années dans le monde professionnel.

- Orbea : Malgré ta jeunesse, tu as remporté une course très importante. En 2005 tu as gagné le Torneo Lehendakari, devenant le meilleur coureur basque-navarrais de 19-20 ans. Un an plus tard, tu as remporté jusqu’à 8 victoires, dont les championnats d’Euskadi et de Biscaye contre la montre. Tu es conscient de tout cela ?

- Beñat : Maintenant je prends plus conscience de ma carrière et de mon évolution. Depuis que j’ai signé chez Euskaltel, on me connait plus. Les gens me suivent et m’encouragent plus. C’est sûr que c’est en partie dû à ce que j’ai fait avant, mais je crois que c’est aussi lié au fait que maintenant je cours dans l’équipe basque.

- Orbea : Toutefois, pour l’instant tu n’as pas encore gagné en tant que professionnel. Dans quelle épreuve aimerais-tu le faire ?

- Beñat : Pour gagner, n’importe quelle course serait la bonne. Mais, étant un coureur basque, et courant dans l’équipe basque, je serais ravi de gagner une étape de la Vuelta al Pais Vasco ou une course comme la Clasica de Amorebieta ou Urkiola. Après ce serait le Tour de France, le plus beau du monde !

- Orbea : Quels sont tes rêves et tes objectifs pour cette nouvelle saison ?

- Beñat : Des rêves, il y en a beaucoup, mais surtout gagner une course, pour pouvoir remercier Euskaltel Euskadi de tout ce qu’ils m’ont donné.

- Orbea : Quel est ton point fort ?

- Beñat : Je pense que mon point fort est d’être grimpeur, vu que c’est dans les étapes qui se terminent en ascension que je e débrouille le mieux. Il y a aussi les tours d’une semaine, qui m’ont bien convenu. Pour ce qui est des grands tours, je n’en ai couru qu’un cette année, la Vuelta a España, et ça ne s’est pas mal passé non plus.

- Orbea : Et quels points penses-tu encore devoir améliorer ?

- Beñat : Je peux encore m’améliorer partout (rires), mais j’aimerais m’améliorer beaucoup sur les chronos. C’est une spécialité qui devient de plus en plus importante, et où tout se joue. Je pense qu’avec les années et l’expérience on peut s’améliorer, mais il faut travailler cela dès le début.

- Orbea : Cette années, Euskaltel Euskadi a choisi de donner leur place à de jeunes et prometeuses figures. En plus de toi, l’équipe a recruté Romain Sicard ou Jonathan Castroviejo, venus de l’équipe Orbea. Comment ça se passe avec tes co-équipiers ?

- Beñat : C’est génial ! Avant, nous étions à la fois amis et ennemis, puisque, même si nous tions liés d’amitié, nous courions dans des équipes différentes. Mais maintenant, en plus d’être amis, nous sommes co-équipiers. En fait, je m’entends très bien avec eux tous.

- Orbea : Quels sont tes coureurs favoris, et ton modèle de cycliste le plus complet ?

- Beñat : Quand j’étais plus jeune, j’aimais toujours ceux de chez nous : Iban Mayo, Aritz Etxebarria et Zarrabetie. Au niveau international, Virenque, Ullrich et Armstrong ont toujours été des références importantes. Ce sont ceux que je voyais à la télé !

- Orbea : Quelles ont été tes premières impressions sur le Orbea Orca ?

- Beñat : Je m’entraine avec depuis le mois de novembre et je m’y suis bien adapté. J’ai une très bonne impression, c’est un vélo très rigide et avec un poids pas mal du tout. J’utilise le Orca qu’Euskaltel Euskadi a utilisé sur le Tour 2009 et je me suis très bien adapté à lui. Je soulignerais surtout son rapport rigidité/poids, et en m’entrainant j’ai remarqué qu’il répond très bien aux attaques, en montée, et que la potence transmet très bien.

- Orbea : Quelle opinion as-tu d’Orbea en tant que marque ?

- Beñat : Le fait est qu’Orbea est une marque qui s’accoit beaucoup au niveau mondial, ce qui est un bon signe. La collaboration d’Orbea avec Euskaltel Euskadi est pour nous très importante, et j’espère que ça se traduira par plus d’exploits sportifs.

Traduit d’un article en espagnol paru sur orbea.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com