Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Courses et résultats > 2e étape Vuelta a España : victoire au sprint de Ciolek

2e étape Vuelta a España : victoire au sprint de Ciolek

dimanche 30 août 2009

Suite à une chute, une cassure s’est produite au sein du peloton et Samuel Sanchez s’est retrouvé dans le second groupe. Il perd 18 secondes à l’arrivée. Déclarations de Samuel Sanchez et Igor Gonzalez de Galdeano.


Gerald Ciolek (Milram) s’est imposé au sprint lors de la 2e étape de la Vuelta a España, courue sur 203,7 km, entre Assen et Emenn. Fabian Cancellara (Saxo Bank) conserve le maillot de oro. Euskaltel Euskadi réalisait une bonne étape sur un tracé qui comportait des risques pour la formation orange. Le vent, les innombrables rond-points, les ilots directionnels qui se multiplient sur les routes hollandaises et même un passage de 600 mètres de pavés à 25 km de l’arrivée, étaient les éléments les plus risqués du fait du manque d’habitude de courir dans ces conditions. Quand toutes ces difficultés avaient été passées sans contre-temps, un cassure a eu lieu, à 3 km de l’arrivée, qui a annulé tout le travail des membres d’Euskaltel Euskadi. En raison de cet incident, Samuel Sanchez a perdu 18 secondes, un petit écart contrariant en ce début de Vuelta.

Déclarations de Samuel Sanchez :

"La seconde étape nous l’avions marquée sur le calendrier comme une journée compliquée à cause du vent et du type de course dans cette zone de la Hollande auquel nous ne sommes pas très habitués. J’étais en train de sauver la journée et la cassure a eu lieu à 3 km de l’arrivée. Le peloton s’est beaucoup étiré jusqu’à ce qu’il casse. Tout le monde était fatigué après 200 km d’une journée avec beaucoup de tension. Il y a eu une chute et je suis resté à l’arrière, c’était impossible de réagir. J’ai perdu 18 secondes, qui sont toujours précieuses. L’équipe a réalisé un gros travail toute la journée, j’ai toujours été bien entouré, pour cette raison, ça me fait d’autant plus mal, cette perte de temps. Maintenant, il ne reste plus qu’à récupérer et à penser à la journée de demain. Les supporters hollandais se sont enthousiasmés pour la course, les bords de route étaient pleins de gens. On se serait cru au Tour".

Igor Gonzalez de Galdeano : Du mauvais pied...

L’étape qui allait d’Assen à Emenn a été un peu longue pour nous et le final nous a coûté cher, juste quand nous pensions que nous avions passé le plus compliqué. L’étape correspondait au profil d’une classique de printemps, avec du vent, des routes avec beaucoup d’ilots directionnels et un passage pavé. Lorsque nous avions réussi à laisser derrière nous toutes ces difficultés sans y avoir subi de problème, à moins de trois kilomètres et demi de l’arrivée, l’erreur s’est produite. Samu est descendu dans la deuxième partie du peloton pour éviter les accidents, mais une chute s’est produite et nous sommes restés à l’arrière.

Cet incident n’a pas d’autre explication que le fait d’être une situation de course. Nous savons qu’il s’agit d’une sorte d’échec. Nous perdons 18 précieuses secondes qui, j’en suis convaincu, ne seront pas un écart qui décidera de la Vuelta. Mais c’est toujours mieux de ne pas avoir à les récupérer.

La journée fut très tendue, il y a eu beaucoup de chutes et de malchance, nous, nous n’avons pas eu ce genre de problèmes. Les deux jours qui viennent seront semblables, un style d’étapes méconnu de nous, dans lesquelles nous n’avons pas beaucoup d’expérience. Ce sont des tracés nerveux, très compliqués, avec beaucoup de virages à 90°, différents types d’asphalte, avec des largeurs variables, des ilots centraux... J’espère que nous n’aurons aucun autre soucis en matière de perte de temps. Les 18 secondes d’aujourd’hui ne m’inquiètent pas, mais il est sûr que cette perte de temps a été une erreur que nous ne devions pas commettre, et qu’il ne faut donc pas la reproduire.

Je voudrais terminer ces lignes en soulignant le public nombreux qui est venu voir la course. Le circuit hollandais d’Assen était rempli et l’étape d’aujourd’hui fut spectaculaire. La Hollande a une profonde culture cycliste, et ils sont emballés par la Vuelta. En ce sens, cette visite est une expérience merveilleuse.

Ce texte d’Igor Gonzalez de Galdeano est traduit d’un article en espagnol paru sur elcorreodigital.com

Classement :

1º CIOLEK, Gerald MILRAM 4:43:12
2º SABATINI, Fabio LIQUIGAS m.t.
3º HAMMOND, Roger CERVELO m.t.
53º ISASI, Inaki EUSKALTEL EUSKADI m.t.
74º PÉREZ, Rubén EUSKALTEL EUSKADI m.t.
98º SÁNCHEZ, Samuel EUSKALTEL EUSKADI a 0.18
121º HERNÁNDEZ, Aitor EUSKALTEL EUSKADI m.t.
128º MARTÍNEZ, Egoi EUSKALTEL EUSKADI m.t.
132º PÉREZ, Alan EUSKALTEL EUSKADI a 0.29
139º IRIZAR, Markel EUSKALTEL EUSKADI a 0.30
145º ANTON, Igor EUSKALTEL EUSKADI m.t.
149º TXURRUKA, Amets EUSKALTEL EUSKADI m.t.

Classement général :

1º CANCELLARA, Fabian SAXO BANK 4:48:32
2º CIOLEK, Gerald MILRAM a 0.08
3º BOONEN, Tom QUICK STEP 0.09
69º PÉREZ, Rubén EUSKALTEL EUSKADI a 0.36
84º SÁNCHEZ, Samuel EUSKALTEL EUSKADI a 0.42
89º ISASI, Inaki EUSKALTEL EUSKADI a 0.44
103º HERNÁNDEZ, Aitor EUSKALTEL EUSKADI a 0.50
110º IRIZAR, Markel EUSKALTEL EUSKADI a 0.53
127º MARTÍNEZ, Egoi EUSKALTEL EUSKADI a 0.58
142º PÉREZ, Alan EUSKALTEL EUSKADI a 1.05
149º ANTON, Igor EUSKALTEL EUSKADI a 1.07
160º TXURRUKA, Amets EUSKALTEL EUSKADI a 1.12

Portfolio

2e étape Vuelta a España : Travail d'équipe 2e étape Vuelta a España : Samuel Sanchez

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com