Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Egoi Martinez : "J’ai marché très fort et j’ai profité du podium du (...)

Egoi Martinez : "J’ai marché très fort et j’ai profité du podium du Tour".

mardi 28 juillet 2009

Interview d’Egoi Martinez à son retour du Tour de France. Il avait très envie de rentrer chez lui, à Etxarri Aranatz, surtout pour voir son fils qui a presque un an.


- Diario de Noticias de Navarra (DNN) : Tu rentres avec la bonne sensations ramenée de Paris.

- Egoi : Oui. Je fais un bilan très positif. Au niveau personnel, très très bon, parce que je me suis senti bien, j’ai été protagoniste, j’ai profité du podium du Tour, j’ai été dans deux échappées qui sont allées au bout, en terminant 5e à deux reprises... Je n’ai aucun cas de conscience, parce que j’ai tout donné. L’année dernière, je rentrais avec des regrets parce que le jour où j’avais fait 2e, j’ai vu que j’étais le plus fort de l’échappée. Cette année, j’ai marché très fort, mais les jours où j’ai eu des possibilités et où j’ai fait 5e, c’est parce qu’il y avait des gens plus forts que moi. Et la bataille pour le maillot à pois m’a pris beaucoup de forces pour pouvoir partir dans d’autres échappées ou lutter pour les étapes de montagne. J’ai passé beaucoup nde force et de détermination pour ce maillot, mais j’ai été battu par un grand coureur, et je suis donc très satisfait.

- DNN : Qui aurait pensé que tu allais devenir un spécialiste des maillots de la montagne...

- Egoi : Ce n’est pas que je monte spécialement bien, mais dans les grands tours, la montagne n’est pas que pour les grimpeurs, mais aussi pour des gens qui arrivent frais à la montagne. Sur ce Tour j’ai grimpé mieux que jamais et en prenant beaucoup d’échappées, tu passes en tête sur pas mal de cols.

- DNN : Tu as déjà gagné le maillot de meilleur grimpeur sur la Vuelta 2006.

- Egoi : Mais ça n’a rien à voir. De fait, ça a eu beaucoup plus de répercussion de le porter seulement 4 jours sur le Tour que d’en remporter le classement final sur la Vuelta, où c’est presque passé inaperçu.

- DNN : En plus ce maillot a servi pour enlever un peu de pression à une équipe qui n’avait pas trop bien débuté.

- Egoi : Ca a fait du bien à l’équipe, et au final la victoire de Mikel (Astarloza) a été la récompense suprême d’un grand travail de l’équipe.

- DNN : Vous n’aviez pas Samuel Sanchez, Haimar Zubeldia avait quitté l’équipe, Anton n’allait pas bien, vous êtes restés sans Fernandez de Larrea... On ne peut pas vous demander plus que ce que vous avez fait.

- Egoi : Ca a été un Tour inoubliable pour l’équipe que nous sommes. Nous avons remporté une étape, mais dans une autre nous sommes second, une autre troisième, deux fois cinquième, moi, second de la montagne, Astarloza presque dans le Top 10...

- DNN : Tu as imaginé garder le maillot jusqu’à Paris ?

- Egoi : Quand Pellizotti est entré dans la bataille, j’ai vu que ce serait compliqué, et quand, les deux jours, j’ai vu les jambes qu’il avait, j’ai compris que ce serait impossible, et donc à aucun moment je n’ai eu l’illusion de le récupérer. De fait, Pellizotti a été un des cinq coureurs qui a le plus marché.

- DNN : Ce n’est pas mal non plus de terminer comme meilleur grimpeur que Contador, Andy Schleck, Armstrong...

- Egoi : Pour moi, c’est méritoire. Ca veut dire que j’ai passé beaucoup de col à l’avant, et ça, dans le Tour, c’est un très bon signe.

- DNN : L’autre bonne nouvelle, c’est le renouvellement de ton contrat avec Euskaltel.

- Egoi : La vérité, c’est que j’y suis bien et ils ont montré un intérêt absolu à me garder, et en me sentant désiré et valorisé, je n’ai pas regardé ailleurs.

- DNN : Tu as couru chez Discovery Channel, sous les ordre de Bruyneel. Il y avait vraiment, sur ce Tour, tant de tension entre eux ?

- Egoi : La tension existait et on la voyait en course et en dehors. C’est clair que Contador et Armstrong ont vécu des moments de tension, mais moi je ne me suis jamais inquiété de ça, parce que le Tour est très dur et j’en avais assez avec mes problèmes...

- DNN : Enfin un Tour où il n’a pas été question de dopage.

- Egoi : C’est aussi parce qu’il n’y a pas eu de cas. Je crois que le cyclisme a pris une autre direction, meilleure que celle qu’il suivait, et ce Tour en est une preuve. C’est très bien.

- DNN : Tu as aimé ce Tour ? Tu as trouvé les Pyrénées trop faciles ?

- Egoi : A moi et à mes co-équipiers, il ne nous a rien manqué, nous avons terminé aussi morts que les autres fois. Par exemple, j’ai lu que la 1çe étape, gagnée par Cavendish, avait été une étape de transition, mais ça a aussi fait que le Mont Ventoux a été plus spectaculaire et c’était à creuver, avec de l’émotion jusqu’à la fin, c’est ce que je cherchait le tracé.

- DNN : Maintenant, il reste, samedi, la Clasica de San Sebastian et puis, le repos en pensant à la Vuelta a España.

- Egoi : Après San Sebastian, j’essaierai d’oublier un peu le vélo et ne pas penser du tout à la Vuelta. C’est la seule manière pour que, quand vient septembre, tu ais des forces et l’envie pour refaire la valise pour un mois. Mais bon, j’y vais avec la tranquillité de celui qui sait que depuis amateur, septembre est le mois où je suis le mieux et où j’obtiens le plus de résultats, que j’ai fait un bon Tour, que j’ai renouvelé mon contrat, et que nous aurons Samuel pour le général.

- DNN : Comment as-tu vu les autres navarrais de l’équipe ?

- Egoi : Sûrement qu’ils ne sont pas aussi contents qu’avant de partir. Alan Perez a été très limité par sa blessure et Juanjo Oroz et Gorka Verdugo n’ont pas été à leur niveau réel, nous savons tous qu’ils sont bien meilleurs que ce que nous avons vu, mais nous avons tous eu un moment où ça n’allait pas comme nous l’aurions souhaité, comme moi en 2007. Mais ce sont deux coureurs indispensables et ils continueront à être sûr dans l’équipe du Tour.

Traduit d’un article en Espagnol paru sur noticiasdenavarra.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com