Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Egoi Martínez : "Ce sera difficile, mais je vais lutter pour le (...)

Egoi Martínez : "Ce sera difficile, mais je vais lutter pour le maillot"

mardi 14 juillet 2009

Le maillot à pois du Tour de France profite de sa journée et de repos. Il répond à une interview au cours de laquelle il envisage la méthode à suivre pour remporter le classement final de la montagne.


- Diario de Navarra (DN) : Comment dort-on quand on est leader de la montagne ?

- Egoi : Très bien, très content parce qu’au cours de la journée de repos, j’ai pu profiter du maillot et de ses répercussions. Faute de la victoire d’étape que je n’arrive pas à obtenir, cette récompense et un énorme prix.

- DN : Pour Euskaltel Euskadi, ça a été une journée historique.

- Egoi : Oui, je crois que c’est un prix qui va nous donner un peu d’air, de la tranquillité et de la satisfaction. Monter sur le podium du Tour tous les jour a une énorme répercussion médiatique.

- DN : Qu’as-tu ressenti en montant sur le podium ?

- Egoi : La sensation d’être content, sans plus. Ce podium on l’aperçoit tous les jours du coin de l’oeil en passant la ligne et on pense à la chance qu’a celui qui y monte. Et se voir dessus... moi je veux gagner une étape, mais ce maillot est bienvenu.

- DN : Tu le sacrifierais pour une étape ?

- Egoi : Gagner le classement de la montagne sur le Tour aurait une répercussion médiatique énorme, plus que de gagner une étape. Au moins en France. Mais il reste encore beaucoup de chemin avant de le gagner, et il serait normal que je le perde. Aussi, je veux profiter de ces instants.

- DN : Tu as fait des calculs ?

- Egoi : Bien-sûr. Si je veux gagner le maillot, je dois être dans l’échappée et marquer des points sur deux étapes clés : celle de Bourg Saint Maurice et celle du Grand Bornand. Les deux jours il faudra être devant dès le départ, et il faudra avoir les jambes. Si j’ai de bonnes jambes, je pourrai lutter pour le classement de la montagne. Si je ne vais pas à l’avant, il n’y aura rien à faire.

- DN : Marquer des points dans beaucoup de petits cols compense un grand col ?

- Egoi : Non, pas beaucoup. Il vaut mieux perdre le maillot et garder des forces pour les deux jours où il faudra être à fond, plutôt que de se battre tous les jours pour marquer des points dans les petits cols. Les dépenses d’énergie seraient énorme et la tension aussi.

- DN : Tu crois possible de gagner le maillot au final ?

- Egoi : Je crois que ce sera très difficile. Les cols décisifs sont des cols où il faut de bonnes jambes, où il faut être bien. Et le problème c’est que c’est là que le Tour va se décider. Des coureurs vont jouer la victoire finale à ce moment là et avec des coureurs qui luttent pour le général qui entrent dans la bataille pour le maillot, ça beaucoup plus se compliquer.

Traduit d’un article en espagnol paru sur diariodenavarra.es


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com