Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Courses et résultats > 5e étape Tour de France : Victoire de Thomas Voeckler

5e étape Tour de France : Victoire de Thomas Voeckler

mercredi 8 juillet 2009

Koldo Fernández de Larrea tente sa chance au sprint, mais sans réelle conviction, vu que c’était pour n’obtenir que la deuxième place. Déclarations de Koldo Fernandez de Larrea et Juanjo Oroz.


Thomas Voeckler (Bouygues Telecom) s’est imposé lors de la 5e étape du Tour de France, disputée sur 196,5 km entre La Cap d’Agde et Perpignan avec les côtes de Feuilla et Treilles sur le trajet, toutes deux de 4e catégorie. Voeckler a fait partie de l’échappée du jour en compagnie de 5 autres coureurs, qu’il a laissé derrière lui à 4 km de la ligne d’arrivée qu’il a passée en solitaire. Le peloton est arrivé à 7 secondes emmené par Mark Cavendish (Columbia). Le sprinter d’Euskaltel Euskadi, Koldo Fernandez de Larrea s’est montré dans le sprint et a pris la 16e place. La journée a été marquée par le fort vent de face et de côté et le public très nombreux qui s’était rassemblé au bord des routes, surtout dans le final du parcours. Ces deux éléments ont fait que la tension au sein du peloton a été terrible et toutes les équipes étant centrées sur le fait de protéger leur leader, les moments de tensions se sont succédés, tout comme les chutes. Pour Euskaltel Euskadi, c’est Ruben Perez qui est allé au sol. Il est blessé au coude, au genou et à la cheville droits.

A 40 km de Perpignan, une bordure s’est formée et un groupe d’une quarantaine d’unités a pris de l’avance. Un des cyclistes oranges qui faisait partie de ce premier groupe était Juanjo Oroz. Il court son second Tour de France et, après le grand travail réalisé lors du chrono par équipe de Montpellier, il a encore brillé sur la route de Perpignan, en tant que co-équipier d’Astarloza.

Déclarations de Koldo Fernández de Larrea :

"L’étape a été difficile, nous savions qu’il devait y avoir du vent dans la partie finale et l’équipe a été attentive et bien. L’arrivée a été un peu bizarre, vu comment est Columbia et avec Cavendish. Moi je n’arrive pas à être au mieux, la cuisse est douloureuse quand je pédale et il faut faire avec sur une course comme le Tour. Pour demain, je ne me vois pas avec les forces pour gagner, je vois plutôt Freire comme le meilleur candidat à la victoire".

Déclarations de Juanjo Oroz :

"Ca a été une journée très dure. Dès le kilomètre zéro nous avons roulé à fond et n’y pas eu un seul instant de tranquillité. Le vent a multiplié par mille la tension qui existe habituellement dans ce genre d’étapes lors de la première semaine du Tour de France. Toutes les équipes ont tenté de protéger leur leader et la pression a été brutale. Les Astana avec Contador et Armstrong, les Rabobank avec Menchov, les Silence avec Evans, nous avec Mikel Astarloza... Un co-équipier me disait qu’il n’a pas eu le temps de prendre quelque chose à manger dans la poche du maillot, il n’a lâché la main que pour boire un peu d’eau... Et dans le final, avec tant de public, nous n’avons pas non plus pu nous relâcher. Il y a eu un moment où le peloton s’est coupé dans le plat, à cause du vent, nous avons été une quarantaine à partir à l’avant... Ces ce genre de journées qui font que le Tour est la course la plus exigeante du monde, avec deux côtes de 4e catégorie, nous sommes arrivés épuisés à l’arrivée".

L’autre Tour

Le Tour de France est une course différente. Sur le plan sportif, la préparation pour cette épreuve est très intense et tous les entrainements sont dessinés au millimètre. Tu es conscient que tu vas participer à la course cycliste par excellence et que tu dois arriver en pleine forme. Mais il y a un autre facteur qui lui aussi le rend spécial : son impressionnante répercussion médiatique.

Un mois avant la Grande Boucle, le téléphone du chargé de relations avec la presse commence à fumer. Les télévisions, les radios ou la presse écrite, tous veulent connaitre tes impressions en vue du prochain Tour, quels sont les objectifs de la formation, quels sont tes défis personnels, qui tu vois comme favori pour le triomphe à Paris... Tu commences une pérégrination dans les studio d’enregistrement et les cafés. Peut-être qu’un journaliste préfère se rapprocher de chez toi... Le Tour de France est la seule épreuve capable de créer tant d’attente.

Une fois que tu es en course, l’attention se multiplie. Nous avons la grande chance d’avoir en Euskadi un grand amour pour le cyclisme et beaucoup de médias se déplacent pour couvrir la course. Pour nous, c’est une grande occasion pour faire connaitre ce sport, pour montrer ses grandes vertus. Dans ce sens, nous sommes des privilégiés, parce que nous pouvons faire passer notre message à beaucoup de gens pour qu’ils s’attachent au cyclisme.

Cette présence médiatique a aussi des effets en course. Ce qui, dans une autre course serait une échappée sans grande importance, dans le Tour, elle sera quasiment vitale. Nous voulons tous prendre l’échappée parce que nous savons qu’il y aura des millions de personnes devant la télévision et des centaines de milliers qui applaudissent en course. Ainsi, il n’y a pas de temps pour la distraction ou la relaxation, tu pédales toujours en tension, du fait que cette compétition est le 3e événement sportif du monde, après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Football, sauf que ceux-là ont lieux une fois tous les 4 ans, alors que le Tour revient au bout de 365 jours...

Juanjo Oroz, cycliste d’Euskaltel Euskadi.

Classement :

1º VOECKLER Thomas BOUYGUES TELECOM 4:29:35
2º IGNATIEV Mikhail KATUSHA a 0.07
3º CAVENDISH Mark TEAM COLUMBIA m.t.
16º FERNÁNDEZ DE LARREA Koldo EUSKALTEL EUSKADI m.t.
81º ASTARLOZA Mikel EUSKALTEL EUSKADI m.t.
109º OROZ Juanjo EUSKALTEL EUSKADI m.t.
119º ANTON Igor EUSKALTEL EUSKADI m.t.
120º PEREZ Rubén EUSKALTEL EUSKADI m.t.
122º MARTINEZ Egoi EUSKALTEL EUSKADI m.t.
132º VERDUGO Gorka EUSKALTEL EUSKADI m.t.
147º TXURRUKA Amets EUSKALTEL EUSKADI m.t.
149º PEREZ Alan EUSKALTEL EUSKADI m.t.

Classement général :

1º CANCELLARA Fabian SAXO BANK 15.07.19
2º AMSTRONG Lance ASTANA m.t.
3º CONTADOR Alberto ASTANA a 0.19
33º ASTARLOZA Mikel EUSKALTEL - EUSKADI a 2.54
56º OROZ Juanjo EUSKALTEL - EUSKADI a 3.24
57º VERDUGO Gorka EUSKALTEL - EUSKADI a 3.25
69º ANTÓN Igor EUSKALTEL - EUSKADI a 3.48
77º MARTÍNEZ Egoi EUSKALTEL - EUSKADI a 4.09
95º TXURRUKA Amets EUSKALTEL - EUSKADI a 4.49
101º FERNÁNDEZ DE LARREA Koldo EUSKALTEL - EUSKADI a 4.57
123º PÉREZ Rubén EUSKALTEL - EUSKADI a 6.04
178º PÉREZ Alan EUSKALTEL - EUSKADI a 22.10

Portfolio

5e étape Tour de France : le peloton 5e étape Tour de France : Gorka Verdugo et Egoi Martinez 5e étape Tour de France : sprint du peloton 5e étape Tour de France : sprint du peloton 5e étape Tour de France : Koldo Fernandez de Larrea 5e étape Tour de France : Alan Perez 5e étape Tour de France : Mikel Astarloza 5e étape Tour de France : Egoi Martinez 5e étape Tour de France : Igor Gonzalez de Galdeano 5e étape Tour de France : Koldo Fernandez de Larrea 5e étape Tour de France : Miguel Madariaga 5e étape Tour de France : Juanjo Oroz 5e étape Tour de France : Gorka Verdugo 5e étape Tour de France : infrastructure 5e étape Tour de France : membres de l'encadrement 5e étape Tour de France : Amets Txurruka

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com