Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Euskaltel Euskadi part pour le Tour de France

Euskaltel Euskadi part pour le Tour de France

lundi 29 juin 2009

Cérémonie traditionnelle pour le départ du Tour. Les objectifs fixés par Igor Gonzalez de Galdeano et les déclarations de Mikel Astarloza, Igor Anton, Koldo Fernandez de Larrea et Egoi Martinez.


Le siège de l’entreprise Euskaltel, dans le Parc Technologique de Zamudio (Biscaye) a été le lieu de la traditionnelle cérémonie de départ de l’équipe Euskaltel Euskadi pour le Tour de France. La cérémonie était présidé par Jose Luis Bilbao, député général de Biscaye, José Antonio Ardanza, président d’Euskaltel, Miguel Madariaga, manager de la formation, et Igor González de Galdeano, directeur sportif de l’équipe.

Mikel Astarloza, Igor Antón, Rubén Pérez, Amets Txurruka, Egoi Martínez, Gorka Verdugo, Juanjo Oroz et les débutants Koldo Fernández de Larrea et Alan Pérez sont les élus qui porteront le maillot orange lors du grand rendez-vous français.

Le député général de Biscaye a transmis le "soutien institutionnel" aux coureurs et les a invités, tout comme l’a fait un peu plus tard le président d’Euskaltel, a "porter avec dignité" le nom d’Euskadi sur les routes de France.

"Cette équipe est simple et humble, mais elle s’efforce à courir avec les meilleurs. Même si elle n’obtient pas toujours la récompense des victoires, nous apprécions la passion et l’engagement de ces coureurs" a déclaré Jose Antonio Ardanza avant de conclure cette cérémonie officielle.

Au total, ce seront 23 personnes de l’équipe qui partiront pour le Tour. En plus des 9 coureurs, partiront aussi vers Monaco mercredi, le manager général, Miguel Madariaga, les directeurs sportifs Igor Gonzalez de Galdeano et Josu Larrazabal, 4 mécaniciens, 5 masseurs, un médecin et un chargé de presse.

Les objectifs d’Igor Gonzalez de Galdeano :

Le directeur sportif de l’équipe a reconnu que "l’objectif clair de l’équipe au Tour de France est de remporter une victoire. Mettre comme objectif l’obtention d’une bonne place au général fait que les coureurs restent sur leur réserve, tentent de garder la position qu’ils ont et évite qu’ils regardent plus haut. D’abord nous allons gagner une étape et à partir de là nous penserons au général. Nous partons avec un bloc très compétitif et nous devons lutter pour une victoire. J’ai une grande confiance en ce groupe et je suis optimiste" a-t-il déclaré.

Mikel Astarloza à 100% :

"Il reste 5 jours et je suis très content parce que les choses se sont très bien passées et jusqu’ici nous n’avons eu aucun problème. Je suis à 100% physiquement et avec l’envie d’aller à Monaco, c’est que nous avons attendu toute l’année. Tout a été étudié, le parcours et les rivaux mémorisés. On peut dire qu’on part avec beaucoup de respect parce qu’il y a beaucoup de coureurs qui cette année sont bien et le parcours est exigent et il me plait beaucoup.

Depuis que j’ai commencé à m’entrainer en novembre, j’avais le 4 juillet en tête, avec la motivation maximale, et, en s’approchant de l’objectif, nous voyons que nous avons suivi la bonne route, et qu’il faut mettre à profit tout ce que nous avons fait jusqu’ici".

En plus, en ce qui concerne les chances de victoire de Koldo Fernandez de Larrea, Mikel souligne que son co-équipier "est un gagneur et il a beaucoup de facilité pour remporter des victoires, pour cela il est une garantie".

Enfin, il conclut en disant que "l’équipe est très bien" et que les 9 coureurs qui vont au Tour sont "très bien physiquement et avec toute l’envie du monde de faire un bon travail et d’atteindre l’objectif de remporter une victoire".

Igor Anton, le Tour de la confirmation :

"Pour l’instant je n’ai rien montré dans le Tour, et cette année est celle où je dois me montrer à moi-même que tout le monde est fait de chair et d’os et que je peux faire quelque chose. Connaissant les difficultés de cette course, j’y vais avec espoir. J’ai fait une bonne préparation et je crois que j’ai de bons atouts".

Koldo Fernandez de Larrea, prêt pour les sprints :

"En Suisse je n’étais pas dans les meilleures conditions, mais j’ai récupéré. L’idée, c’est de disputer les sprints et, même s’il y a des rivaux comme Cavendish ou Freire, je crois que dans les deux premières semaines, il y aura pas mal de possibilités. Il faudra tenter de créer la surprise dans les l’une des arrivées les moins contrôlées".

Egoi Martinez, ce serait un grand exploit de gagner une étape :

"Nous devons nous centrer sur la victoire d’étape, nous savons que c’est difficile". L’année dernière, il était passé tout près de la victoire à Prato Nevoso, il l’avait "à portée de la main, et il a trois ans aussi. Je continuerai à essayer parce que je continue à rêver de ce jour et j’espère que ce sera cette année".

Egoi a aussi fait référence à Koldo Fernandez de Larrea et Igor Anton comme "les deux coureurs qui gagnent le plus dans l’équipe. Après il y a Astarloza, qui est le plus régulier, et espérons que l’un des trois, ou un autre puisse apporter ce grand bonheur à l’équipe, même si le Tour est une course à part" a-t-il conclu.

Les encouragements de l’Amicale Euskadi Iparralde :

Cette année, l’Amicale Euskadi Iparralde n’organisera pas une sortie au Tour de France, un peu compliquée à organiser en raison du tracé. Plusieurs membre de l’association iront toutefois au bord des routes pyrénéennes pour encourager les coureurs oranges et tous les autres vibreront du même élan devant leur poste de télévision.

L’Amicale Euskadi Iparralde souhaite transmettre tous ses encouragements à l’ensemble de l’équipe et à ses coureurs et espère vivement que l’objectif de la victoire d’étape sera atteint.

Aupa Euskaltel Euskadi !!

Documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com