Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Pablo Urtasun : "Je pense que le bilan jusqu’ici est positif"

Pablo Urtasun : "Je pense que le bilan jusqu’ici est positif"

mercredi 27 mai 2009

Pablo Urtasun a fait ses débuts cette année dans la catégorie Pro Tour, sous le maillot Euskaltel Euskadi. A son palmarès, on compte 5 victoires professionnelles obtenues grâce à ses capacités de rouleur puissant et d’homme rapide.


- Fundacion Euskadi (FE) : Kaixo Pablo. En janvier tu as débuté en orange. Quel bilan fais-tu jusqu’ici ?

- Pablo : Je pense que le bilan jusqu’ici doit être positif. Je suis venu dans cette équipe avec un travail bien défini et je crois qu’avec plus ou moins de chance, nous avons accompli ce travail autant que possible à chaque instant. Si à cela on ajoute le fait que l’adaptation à l’équipe et aux co-équipiers a été très bonne, on peu extrapoler ce même bilan au niveau humain. Mais c’est vrai que j’aimerais bien répondre à la confiance de l’équipe par une victoire, mais pour l’instant cet objectif n’a pas été atteint.

- FE : Rappelles nous un peu les expériences en Australie et à Paris-Roubaix.

- Pablo : Ce sont des expériences très différentes. L’Australie est une course jeune, très tôt dans l’année, et cela fait que par notre condition physique et l’hiver, nous ne pouvons pas y aller avec notre meilleur forme. Aussi, nous la prenons avec une autre philosophie, plus tranquillement. La chaleur accablante la rend plus dure et vu que c’est la première course Pro Tour de l’année, il y a un haut niveau d’exigence. Nous tentons de courir du mieux qu’on peut, par 40°C, après avoir passé tout l’hiver à rouler par des températures parfois en dessous de zéro. Je m’en souviendrai toujours comme ma première course Pro Tour, et une des meilleures organisations que je n’ai jamais vue.

Pour ce qui est de Paris-Roubaix, c’est la classique que tu as toujours vue à la télé, dont tu entends parler de la dureté, mais tant que tu n’y es pas, tant que tu ne la ressens pas et n’en souffres pas, tu n’arrives pas à te faire une idée de combien elle peut être exigeante. C’est une course où chaque année on tente de s’améliorer, mais où les belges, les français et les hollandais ont beaucoup d’années d’avance du point de vue de l’expérience et du dévouement, et on le voit dans les résultats. Ce qui a attiré mon attention, c’est que la fatigue de cette course dure tout au long de la semaine suivante. Pourtant, dès le lendemain de l’avoir courue, apparemment, tu n’es plus crevé, mais après 3 jours, tu as toujours cet épuisement inhabituel qui te suit.

- FE : Tu étais à la Volta ao Algarve, course où Koldo a remporté la première victoire de l’année...

- Pablo : Oui, c’était la première victoire, et je crois que ça a été une victoire très élaborée, toute l’équipe a travaillé en vue du sprint, et le bon état de forme de Koldo a fait que la victoire a été possible. Ce qui est sûr, c’est que nous travaillons très souvent de la même manière et en raison des circonstances, des fois, on n’obtient pas la récompense. L’important ce jour là, c’est que le travail a été récompensé par la victoire et nous remportions la première. Nous espérons en ajouter quelques autres au long de la saison.

- FE : Tu participes à de nombreuses courses. Quand auras-tu un repos ?

- Pablo : Bon, oui, en fait je cours beaucoup plus que les années précédentes, pour le moment j’ai 46 jours de compétition, et ma prochaine course est le Tour du Luxembourg, que je terminerai avec une cinquantaine de jours. A priori le plan est de me reposer après cette course et affronter la seconde partie de la saison dans les meilleures conditions possibles. J’essaierai d’être bien dans les courses à domicile, Getxo, Ordizia et la Vuelta a Burgos, et ensuite nous planifierons la dernière ligne droite avec Igor [Gonzalez de galdeano].

Traduit d’un article en espagnol paru sur fundacioneuskadi.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com