Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Koldo Fernandez de Larrea : "Nous verrons si je vais au Tour ou (...)

Koldo Fernandez de Larrea : "Nous verrons si je vais au Tour ou pas"

lundi 25 mai 2009

Koldo Fernández de Larrea pourrait participer au Tour de France, c’est ce qu’a annoncé Igor Gonzalez de Galdeano. Aussi, l’équipe à modifié le calendrier du sprinter basque.


- koldofernandezdelarrea.com (KFL) : Pour commencer, nous savons que Pedro Horillo est ton compagnon d’entrainement et ton ami. Je suppose que son accident a été une nouvelle terrible pour toi.

- Koldo : Oui, bien-sûr. Ce jour là, je revenais de m’entrainer et j’ai rencontré sa femme, très inquiète et moi je lui disais d’être tranquille, que ce ne serait sûrement rien. Et finalement, si c’est grave..... Au final, ça va s’arranger, mais à chaque fois que j’y pense, ça me met la chair de poule, ça a été un miracle.

- KFL : Parfois, certaines courses veulent tellement de spectacle qu’elles font des tracés dangereux. Qu’en penses-tu ?

- Koldo : Oui, les gens cherchent toujours le spectacle et ne pensent pas à ce qui pourrait arriver, jusqu’à ce qu’il se passe quelque chose de grave. Et après, à part nous mettre les mains sur la tête, nous ne faisons rien. De toute façon, je crois qu’au Giro, il ont une propention à faire des tracés assez dangereux.

- KFL : Pour parler un peu de toi, la dernière course où tu as été, était le Tour de Romandie. Lors de la 5e étape, Freire (co-équipier de Pedro) gagne et tu termines 3e. Il était impossible de s’imposer ?

- Koldo : Ca a été dommage. J’avais de bonnes jambes, mais j’arrive en 6e position dans le dernier virage et je n’ai pas eu le temps de remonter. Il ne faut laisser aucune avance à des gens comme Freire, sinon, il te battra toujours. Le côté positif, c’est que j’améliore les sprints à chaque fois.

- KFL : Dans ce final, nous avons vu le train orange te lancer. Il semble que ça s’améliore à chaque fois, non ?

- Koldo : Oui, comme je viens de le dire, nous fonctionnons de mieux en mieux, mais il faut encore corriger les erreurs que nous commettons. Moi, je suis content parce que maintenant je vois qu’il y a plus d’espoir pour s’améliorer, en sachant que c’est un travail que nous n’avons jamais fait. Peut-être n’avons nous pas de lanceurs comme ceux de Columbia, mais avec l’envie et l’espoir que nous y mettons, nous aurons de bons résultats. Il faut être un peu patient : ça ne s’améliore pas du jour au lendemain.

- KFL : Et tes prochains rendez-vous, quels sont-ils ?

- Koldo : Je vais courir Bayern Rundfahrt et après le Tour de Suisse. Ensuite, nous verrons si je cours le Tour ou pas.

- KFL : On dit que tu pourrais aller au Tour. C’est vrai ? Ton calendrier a été modifié ?

- Koldo : Au départ, je n’avais pas le Tour à mon calendrier, et si même si je rêve d’y aller, il faudra voir à quel niveau de forme j’y arrive. Ce qui est clair pour moi, c’est que si je ne suis pas bien, je ne vais pas y aller. Je suis déjà allé à moitié mort à un Giro d’Italia et depuis je sais que ce n’est pas une bonne chose.

- KFL : Depuis le début de la saison, tu n’as eu aucun repos. Comment penses-tu pouvoir arriver au Tour ?

- Koldo : Et bien je ne sais pas, pour l’instant je vais bien, il faudra voir au jour le jour.

- KFL : L’objectif clair pour le Tour sera la victoire d’étape. Tu crois pouvoir l’obtenir ?

- Koldo : Moi, je crois que oui. Ce sera loin d’être facile, mais les rivaux vont être les mêmes que ceux avec qui on lutte durant toute la saison.

- KFL : Et avant le Tour, en Allemagne et en Suisse, tu penses pouvoir gagner une étape ?

- Koldo : C’est avec cette intention que je vais au Bayern Rundfahrt. Ca ne me ferait pas de mal pour le moral.

- KFL : Et après le Tour, tu sais ce qu’il y aura à ton calendrier ?

- Koldo : Pour l’instant, non. Après le Tour, nous verrons ce qu’il faut faire. Pour l’instant, il faut rester concentré jusqu’à la fin de la première partie de la saison.

- KFL : Participer au Tour pour la première fois signifie découvrir la "marée orange" en course...

- Koldo : Ce doit être incroyable de voir les supporters d’encourager. Déjà de la voir à la télé c’est émouvant, en direct ça doit être quelque chose d’incroyable.

Traduit d’un article en espagnol paru sur koldofernandezdelarrea.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com