Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Javier Aramendía : "j’aime l’odeur du cyclisme"

Javier Aramendía : "j’aime l’odeur du cyclisme"

mercredi 13 mai 2009

Javier Aramendía est l’un des cyclistes pour lesquels l’Equipe Euskaltel Euskadi a beaucoup d’espoir. Après son passage en 2007 par l’équipe Orbea, il réalise sa seconde saison sous le maillot orange.


- Fundacion Euskadi (FE) : Comment vis-tu ce mois et demi sans pouvoir courir, depuis la chute au Critérium International ? Comment se passe la récupération ?

- Javier : Je crois que personne ne vit bien le fait d’être arrêté. Certains peuvent le prendre plus calmement que d’autres, mais le processus se passe à l’intérieur. Quand je reviendrai à la compétition, j’aurai passé deux mois d’inactivité et je les trouve longs. Maintenant, l’important est d’être présent pour le reste de la saison, il reste beaucoup de courses. La récupération s’est faite avec une pause pour qu’elle se passe du mieux possible. Le pire est passé et comme il n’y a pas de mal qui dure un siècle, nous sommes déjà à nouveau en marche.

- FE : Tu as démarré la saison en force, à Mallorca et Andalucia, tu avais une bonne progression jusqu’au Critérium...

- Javier : En fait, je suis tombé quand j’étais au mieux de la saison, le Grand Prix Miguel Indurain d’Estella, la Klasika de Amorebieta, l’Amstel, la Flèche, Liège et le Tour de Romandie. Ce sont des épreuves qui m’ont toujours beaucoup attirées et je les ai ratées. Mais bon, ce sont les risques du métier et l’essentiel est de se relever.

- FE : Tu vas revenir sur le Bayern Rundfahrt, qui aura lieu du 27 au 31 mai. J’imagine que ce sera avec une grosse envie de courir...

- Javier : J’ai très envie de revenir en compétition, être avec les co-équipiers et profiter de l’ambiance que l’on sent tout autour d’une course. J’aime cette ambiance de nervosité, de tension, quelques rires... J’aime l’odeur du cyclisme.

- FE : Quels sont les objectifs que tu te fixes pour le reste de la saison ?

- Javier : Je n’ai pas d’objectifs à suivre à la lettre, pour moi l’essentiel pour le moment est de finir de récupérer et prendre le coup de pédale nécessaire pour être compétitif. Si je peux faire quelque chose de beau dans l’une des courses que je courrai, parfait.

Traduit d’un article en espagnol paru sur fundacioneuskadi.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com