Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Courses et résultats > 1e étape Vuelta al Pais Vasco : Grand travail d’équipe sans récompense (...)

1e étape Vuelta al Pais Vasco : Grand travail d’équipe sans récompense majeure

lundi 6 avril 2009

Samu se classe deuxième à l’issue d’une étape où Euskaltel Euskadi a été aux avant-postes. Aitor Hernandez revêt le maillot de meilleur grimpeur. Déclarations d’Aitor Hernandez, de Samuel Sanchez et d’Igor Gonzalez de Galdeano.


Luis León Sánchez (Caisse d’Epargne) a remporté la première étape de la Vuelta al Pais Vasco, disputée sur 144 km avec départ et arrivée à Ataun, avec sur le parcours, l’explosive côte de Lazkaomendi à 7 km de l’arrivée. Euskaltel Euskadi a fourni un grand travail durant cette première journée auquel il ne manque que la récompense finale de la victoire.

La formation de Miguel Madariaga a été très active dès le départ et a infiltré Aitor Hernandez dans l’échappée du jour en compagnie de Bingen Fernandez (Cofidis), Gorka Izagirre (Ampo) et Jose Herrada (Ampo). Il a été en tête de course pendant plus de 120 km et il a profité de cette aventure pour prendre le maillot de leader de la montagne.

Une fois ce groupe neutralisé, les hommes d’Igor Gonzalez de Galdeano ont repris l’initiative au sein du peloton pour placer Samuel Sanchez dans une position privilégiée en vue de l’ascension de Lazkaomendi dont le début était délicat. Iñaki Isasi, Alan Perez et encore Aitor Hernandez ont brillé dans ce travail.

Une fois démarrées les rampes explosives de la côte, Egoi Martinez a pris le relai de ses co-équipiers, jusqu’à ce que Damiano Cunego lance une violente attaque à laquelle a répondu Samuel Sanchez. C’était les moments décisifs de la journée et le champion olympique a été à la hauteur, aux côtés de Cunego, Joaquin Rodriguez, Alberto Contador, Cadel Evans et Vicenzo Nibali.

Dans la descente sinueuse jusqu’à Ataun, Egoi Martinez et Gorka Verdugo sont revenus dans le premier groupe, et ils ont roulé jusqu’à la fin, cherchant la victoire de Samu. Au sprint, Luis Leon Sanchez s’est imposé d’une demi-roue et a laissé Euskaltel Euskadi avec un goût amer après avoir travaillé toute la journée..

Déclarations d’Aitor Hernandez, meilleur grimpeur :

"Nous savions qu’il y aurait des attaques dès le départ et qu’il était important d’être présents dans l’échappée pour que l’équipe n’ait pas à travailler à l’arrière. L’échappée s’est constituée quasiment dès le départ et même si nous nous sommes bien entendus, nous savions que ce serait quasi-impossible d’aller au bout. J’ai pris les relais sans rechigner, mais toujours en en gardant un peu pour aider mes co-équipiers au moment décisif. Samu est notre leader et nous sommes venus avec les idées très claires, nous savons parfaitement quel travail nous devons faire. Au sein de l’échappée, j’ai lutté pour passer en tête au sommet de tous les cols et j’ai acquis le maillot. Pour l’équipe s’est toujours important de monter sur le podium, et sur la Vuelta al Pais Vasco, encore plus. Je crois que nous avons donné une grande image de nous en tant qu’équipe et nous devons continuer comme ça".

Déclarations de Samuel Sanchez, second à l’arrivée :

"L’équipe a très bien travaillé et je pense que pendant toute la journée nous avons fait ce que nous avions à faire. Il a manqué la victoire, mais Luis Leon a fait un long sprint jusqu’à la ligne et il faut le féliciter. Je pense que nous devons être satisfaits du travail réalisé, nous avons joué gagnants et c’est comme ça qu’on obtient les choses. Nous sommes conscient que nous sommes sur la Vuelta al Pais Vasco et qu’il faut être forts. C’est une course très prestigieuse et d’un grand niveau, mais nous avons montré que nous avons notre place. Quant au genou, il a parfaitement répondu et je n’ai eu aucun problème. Nous espérons que ça continuera ainsi jusqu’à la fin".

Article d’Igor González de Galdeano pour El Correo :

Tout est parfait, sauf...

Le plan pour la première journée de la Vuelta al Pais Vasco était très clair. Il fallait être dans l’échappée du jour pour décharger l’équipe du travail de contrôle du rythme de la course. Cet objectif initial a été atteint grâce à Aitor Hernandez et la journée commençait comme prévu.

Le second pari était de tenter d’allonger au maximum le peloton dans la descente de Gaintza avec l’objectif d’atteindre l’entrée compliquée de Lazkaomendi dans les meilleures conditions. Second objectif accompli. Le dernier pas, le plus difficile et compliqué, était de couronner ce travail avec une victoire de notre leader, Samuel Sanchez, mais nous avons eu la place la plus frustrante. La différence entre le premier et le second est sidérale...

Au cours de cette journée, rien ne m’a surpris. Il y a une liste de favoris et aucun ne défaille. Il n’y a pas eu non plus d’apparitions surprises. On a retrouvé ceux qu’on attendait : Samu, Cunego, Contador, Purito, Evans...

Luis Leon Sanchez a montré un grand potentiel à l’arrivée d’Ataun et avec un long sprint il a été capable de remporter une victoire très importante devant des coureurs rapides comme Samuel et Cunego. Au sujet de l’italien, je persiste à penser que c’est l’homme fort de la course. Contador est très Contador, mais peut-être que des coureurs comme Cunego arrivent avec la fraicheur qui peut manquer à d’autres. Mais au risque d’être pesant, je répète, Alberto est très Alberto.

Demain, nous aurons un départ très nerveux. Les 6à premiers kilomètres seront peut-être les plus intéressants pour les spectateurs. Il faudra être très attentifs, vu qu’il peut se former de grands groupes qui compliqueraient le déroulement de la journée. Nous nous souvenons de ce qui s’est produit en 2006, avec l’échappée surprise où figurait Angel Vicioso. Ce sera une journée à ne pas perdre, plus qu’une journée où on gagne.

L’arrivée est toute proche du village natal d’Alan Perez (Zurukuain) et il voudra être protagoniste devant ses voisins, mais il devra attendre un autre moment. Nous sommes venus pour gagner la Vuelta al Pais Vasco et cela fait que tout est planifié en vue de cet objectif. Nous espérons qu’au final, nous récolterons le fruit de notre pari.

Igor González de Galdeano, directeur sportif d’Euskaltel Euskadi

Classement :

1º SÁNCHEZ, Luis León CAISSE D’EPARGNE 3:28:43
2º SÁNCHEZ, Samuel EUSKALTEL - EUSKADI m.t.
3º PINEAU, Jérôme QUICK STEP m.t.
20º MARTÍNEZ, Egoi EUSKALTEL - EUSKADI m.t.
22º VERDUGO, Gorka EUSKALTEL - EUSKADI a 0.12
67º NIEVE, Mikel EUSKALTEL - EUSKADI a 1.27
97º PÉREZ, Alán EUSKALTEL - EUSKADI a 5.15
98º ISASI, Iñaki EUSKALTEL - EUSKADI m.t.
99º HERNÁNDEZ, Aitor EUSKALTEL - EUSKADI m.t.
100º PÉREZ, Rubén EUSKALTEL - EUSKADI m.t

Portfolio

1e étape Vuelta Pais Vasco : Samu 1e étape Vuelta Pais Vasco : Présentation de l'équipe 1e étape Vuelta Pais Vasco : Samu et Contador 1e étape Vuelta Pais Vasco : Egoi Martinez 1e étape Vuelta Pais Vasco : Aitor Hernandez 1e étape Vuelta Pais Vasco : Samuel Sanchez 1e étape Vuelta Pais Vasco : Sprint 1e étape Vuelta Pais Vasco : Aitor Hernandez meilleur grimpeur

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com