Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Juanjo Oroz : "Je crois que nous n’avons pas eu beaucoup de chance par (...)

Juanjo Oroz : "Je crois que nous n’avons pas eu beaucoup de chance par rapport à ce que nous avons tenté"

mardi 17 mars 2009

Interview de Juanjo Oroz qui a réalisé un très bon Paris-Nice, se classant 17e au classement général final, premier orange après l’abandon de Samuel Sanchez.


- Fondacion Euskadi (FE) : Egunon Juanjo. Paris-Nice est terminé. Avec quelles impressions est tu rentré ?

- Juanjo : Egunon. Je rentre content du rendement que nous avons montré au cours d’une course qui a été très exigente. Mon travail sur l’épreuve était de soutenir Samuel Sanchez et, dans la mesure du possible, de chercher une victoire d’étape. Une bonne place au général ne faisait pas partie de mes objectifs, mais finir Paris Nice à la 17e place est satisfaisant, surtout parce que ce n’était pas quelque chose de prioritaire au départ de la course.

- FE : L’équipe a donné une très bonne image, terminer 4e au classement par équipe n’est pas chose facile.

- Juanjo : Je pense que l’équipe avait un très bon niveau. Nous avons testé que Samuel était au niveau des meilleurs et qu’il est de ces cyclistes qui peuvent gagner à n’importe quel moment. Les autres co-équipiers, nous avons été à la hauteur. Dans les journées décisives, nous avons été en tête de la course, comme celle avec arrivée au sommet ou celle où il y a eu beaucoup de vent. Nous avons pris les échappées et je crois qu’à certaines occasions, nous n’avons pas eu de chance en comparaison avec ce que nous avons tenté. Et tout cela dans une course du prestige de Paris-Nice.

- FE : En plus, dans une édition qui a été spécialement dure.

- Juanjo : Les nombreux changements qu’il y a eu au niveau du maillot jaune ont amené une course sans contrôle clair, tout les jours, c’était la guerre, et il n’y a pratiquement pas eu de moments tranquilles. Cela a fait de Paris-Nice une course en constante offensive, et nous avons pas mal souffert.

- FE : Tu as motré que tu as un bon état de forme. Où te verrons-nous prochainement ?

- Juanjo : Dans mon calendrier, j’ai marqué le Critérium International et la Vuelta al Pais Vasco. Si je n’ai pas de problèmes d’allergies, j’espère faire un bon travail pour Samu dans la course la plus importante de ce début de saison, pour nous.

Traduit d’un article en espagnol paru sur fundacioneuskadi.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com