Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Samuel Sánchez : "Je suis très fier d’avoir gagné les Jeux"

Samuel Sánchez : "Je suis très fier d’avoir gagné les Jeux"

mercredi 4 février 2009

Interview de Samuel Sanchez. Son objectif pour 2009 est notamment la Vuelta, mais il aimerais laisser sa trace sur le Tour avant d’arrêter le cyclisme.


- Marca : Le titre olympique a changé ta vie ?

- Samu : La vie, oui, je n’en ai plus. J’ai passé l’hiver à assister à des cérémonies et à recevoir des homages. Je sors dans la rue et tout le monde me reconnait, chose qui n’arrivait pas avant, mais je continue à être le même qu’avant.

- Marca : Et après avoir gagné des Jeux Olympiques, il reste des rêves à accomplir ?

- Samu : Oui, beaucoup. Concrètement, j’aimerais gagner un grand tour par étape et les championnats du monde.

- Marca : Et tu le vois réalisable ?

- Samu : On peut se battre pour. Je me vois capable de me battre pour gagner, mais ça ne veut pas dire que je vais gagner.

- Marca : En 2009, tu vas te centrer sur la Vuelta a España.

- Samu : Entre autres choses, oui. J’aurai un premier pic de forme au début de la saison pour tenter d’arriver au mieux à la Vuelta al Pais Vasco, et un autre à la fin, avec la Vuelta a España et les championnats du monde comme objectif.

- Marca : A priori, Basso et Valverde seront tes grands rivaux sur la Vuelta. C’est faisable avec eux ?

- Samu : Le pire rival, c’est toujours soi-même, parce que nous essayons tous de nous dépasser année après année. Mais j’ai déjà fait une fois troisième (en 2007), et en plus cette même année j’avais gagné 3 étapes, et la logique veut que maintenant je vise plus haut. C’est pour ça que maintenant je ne peux pas me contenter du podium, parce que je l’ai déjà fait, et donc je parle de me battre pour gagner.

- Marca : Tu vois la responsabilité qu’entraine le fait d’être champion olympique ?

- Samu : Responsabilité ? Pour moi c’est une fierté. Je sais que pendant 4 années je porter un maillot différent, avec des couleurs différentes, et je veux en profiter. Je suis heureux d’avoir gagné les Jeux Olympiques.

- Marca : Combien de fois as-tu revécu la course de Pékin ?

- Samu : Beaucoup, endormi ou éveillé. J’aime voir la vidéo des derniers kilomètres de course et les commentaires, tant de radio que de télévision. C’était très beau, très émouvant, parce que notamment, c’était la première médaille d’or espagnole des Jeux de Pékin.

- Marca : Cette année le Tour n’est pas à ton calendrier.

- Samu : Non, j’ai à nouveau changé de programme. Je reviens à l’ancien système, avec les classiques et la Vuelta al Pais Vasco comme premiers objectifs, et avec la Vuelta a España et le Mondial ensuite. L’intention est d’avoir deux pics de forme.

- Marca : Ca ne te manquera pas le Tour en juillet ?

- Samu : J’aurais sans doute envie, mais cette année il y aura assez de prétendants. Mais j’y reviendrai, c’est sûr, et la logique veut que je revienne en pensant à être sur le podium et gagner une étape. Cette année, mon pari c’est la Vuelta a España, mais avant de quitter le cyclisme, j’aimerais laisser une trace sur le Tour.

- Marca : Jusqu’à quand espère-tu être dans le cyclisme ?

- Samu : Il me reste 4 ou 5 années, jusqu’à 35 ans environ.

Traduit d’un article en espagnol paru sur marca.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com