Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2009 > Interviews et infos diverses > Igor Anton : "Cette saison j’aurai plus de responsabilités au sein de (...)

Igor Anton : "Cette saison j’aurai plus de responsabilités au sein de l’équipe"

mercredi 4 février 2009

Igor Anton devra assumer plus de responsabilités cette saison, en sachant qu’il débutera doucement suite à sa chute sur la Vuelta.


- Ciclismo a Fondo (CF) : Quel va être ton calendrier ?

- Igor : Je vais démarrer tranquille. Vu qu’il y a des coureurs qui ont débuté la saison à fond, moi je suis un peu plus relaxé surtout parce que je fais pas encore d’entrainements très durs, suite à ma chute sur la Vuelta a España. Je récupère encore, mais ça ne durera pas jusqu’au mois de mai où j’espère être aux avant-postes des courses auxquelles je participerai. Mon plan est d’arriver le mieux possible au Tour de France.

- CF : Tu écarte la Vuelta al Pais Vasco ?

- Igor : Oui, si je voulais lutter à ce moment là, je devrais être en forme bien avant et j’aurais une charge d’entrainement plus lourde maintenant. Cette année, ce ne sera pas un de mes objectifs. J’essaierai d’obtenir des résultats en Romandie, à la Volta a Catalunya... et à partir de là, je me préparerai pour le Tour.

- CF : Tu sens le poids qui retombe sur toi pour le Tour, suite au départ d’Haimar Zubeldia ?

- Igor : Sans aucun doute, il était un coureur très important pour Euskaltel Euskadi, mais nous espérons que les jeunes vont prendre plus de poids et que les coureurs qui n’ont pas obtenu de victoire en 2008 vont faire un pas en avant. Les leaders en tant que tels, c’est à dire ceux qui gagnent dans cette équipe, ce sont Samuel Sanchez et Koldo Fernandez de Larrea. Moi, je veux avancer pas à pas, même si cette année j’aurai plus de responsabilités, et du coup, plus d’importance dans l’équipe.

- CF : Ce sera quand-même u leadership partagé avec Mikel Astarloza ?

- Igor : Oui. Lui, sur le Tour il a beaucoup d’expérience, comme le reste de l’équipe. C’est peut-être moi qui en ai le moins. Je vais chercher les victoires d’étape et à aller au bout, ce que je n’ai jamais réussi. Le classement général est peut-être encore trop dur. Ainsi, si sur la Vuelta, j’ai atteind le niveau, je ne l’ai pas encore pour le Tour, et pour ça il fait des années de participation au Tour.

- CF : L’année dernière, sur la Vuelta a España, tu nous as cassé le coeur avec ta chute sur l’étape de l’Angliru. Que serait-il advenu de toi si tu n’étais pas tombé ?

- Igor : C’est une question que me posent beaucoup de gens et elle me rappelle beaucoup de souvenirs. Beaucoup me voyaient sur le podium. A ce moment là, j’étais 6e au classement général et je pense que j’aurais pu finir dans les 5 premiers, mais il aurait fallu surmonter bien des circonstances. Pour commencer, ne pas être tombé ce jour là.

- CF : Comment va la hanche ?

- Igor : Il m’ont fait un très bon boulot, l’opération s’est bien déroulée, sachant que la zone où il fallait intervenir était délicate. Ca m’a coûté 4 mois et je le sens encore quand je fais de longues séances d’entrainement, mais pour le reste ça ne me gêne pas, je sais que ça va se remettre petit à petit.

- CF : En 2009 tu arriveras à la Vuelta avec plus de rage ?

- Igor : Je ne sais pas si je vais la courir. Même si c’est probable, je préfère ne penser qu’à la première partie de la saison et au Tour de France. De là, nous avancerons, nous verrons alors, parce que la Vuelta est très loin.

- CF : Que pense-tu de la formation Euskaltel Euskadi cette saison ?

- Igor : Nous avons de très bons coureurs et d’autres qui vont entrer dans un âge adapté pour passer le pas et devenir aussi des vainqueurs.

- CF : Comment vois-tu le rectour d’Armstrong ?

- Igor : C’est bon. L’audience a été affectée pour tous les problèmes de dopage et son retour laisse de côté ce sujet. Maintenant on parle beaucoup de cyclisme et des courses qu’il court lui il y aura beaucoup de monde. Je suis très motivé de courir avec lui.

Traduit d’un article en espagnol paru sur ciclismoafondo.es


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com