Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Interviews et infos diverses > Jon Bru : "Aujourd’hui, j’ai peut-être donné mes derniers coups de (...)

Jon Bru : "Aujourd’hui, j’ai peut-être donné mes derniers coups de pédale"

lundi 13 octobre 2008

Interview de Jon Bru dont le contrat chez Euskaltel Euskadi n’a pas été renouvelé et qui envisage son avenir.


Jon Bru avait hier en tête qu’il s’agissait peut-être de la dernière occasion où il courrait en orange. Ou pire, peut-être était-ce la dernière fois qu’il faisait une compétition, parce qu’après une mauvaise année chez Euskaltel Euskadi, il s’en va sans équipe et sans proposition, même s’il ne perd pas espoir. "Il est possible qu’aujourd’hui j’ai donné mes derniers coups de pédale. Pour moi, ça a été une année dure. Je n’ai pas obtenu de résultats, je crois que ça a été pas pire année comme cycliste. J’ai bien démarré à Mallorca et ensuite tout est mal allé", explique-t-il.

- Diario de Noticias (DN) : Comment l’expliques-tu ?

- Jon : C’est de loin, l’année où j’ai le plus souffert des allergies et le plus fort. Je ne peux pas respirer, je vais ans les courses, je ne respire pas bien, je ne récupère pas..., et ainsi les unes après les autres. C’est une vraie merde, mais d’un autre côté, je me rends compte de où je suis arrivé avec les allergies que j’ai, parce que depuis que j’ai 6 ans j’ai des vaccins, des crises d’asthme très fortes et malgré cela, j’ai réussi à être professionnel pendant 7 ans et à vivre de ce que j’aime.

- DN : Tu parles au passé. Tu arrêtes ?

- Jon : C’est que ça parait difficile. J’espère que viendra quelque chose, parce que j’aimerais continuer et retrouver les sensations que j’avais chez Kaiku, qui sont complètement oubliées maintenant, mais je ne suis pas très optimiste. En plus, continuer après une année aussi dure que celle là...

- DN : Tu t’es posé une date limite ?

- Jon : Si à mi-novembre je ne sais rien de nouveau, j’arrête. En plus j’ai d’autres choses par ici, des projets en suspend.

- DN : Tu auras 31 ans samedi prochain. Il te reste quelques possibilités, non ?

- Jon : Oui, je crois que j’ai toujours du cyclisme dans les jambes, mais j’ai commencé la saison asphyxié et je n’en suis pas sorti de la saison.

- DN : Ca doit t’énerver de ne rien pouvoir faire à cause de quelque chose qui ne dépend pas de toi.

- Jon : Oui, mais j’ai énormément appris avec les allergies. J’ai appris à vivre avec elles, à savoir qu’elles sont là et, même si elles m’ont apporté beaucoup de problèmes, elles m’ont permis de beaucoup mûrir en tant que personne. L’incapacité qui ne dépend pas de toi et qui t’empêche d’être bien, fait beaucoup grandir.

- DN : Au Portugal, à LA-Pecol, tu as gagné des courses. Ce n’est pas possible de revenir ?

- Jon : C’est que je n’ai pas eu une bonne année et je n’ai pas beaucoup à offrir. Les équipes portugaises m’ont vu cette année ramper ans beaucoup de courses et ce n’est pas une bonne image.

- DN : Quelle mauvaise année pour les cyclistes "beratarras", entre le contrôle positif et Patxi Vila et ton possible arrêt.

- Jon : C’est sûr, ça n’a pas été notre année, mais il y a de l’avenir. Il semble que nous ayons de la relève avec Joseba Larralde.

- DN : Quand tu as signé chez Euskaltel tu as réalisé ton rêve, mais dans l’équipe orange tu n’as pas marché en course.

- Jon : C’était le rêve de ma vie parce que j’allais courir les grandes classiques, mais ça s’est mal passé. Je ne sais pas pourquoi, parce que j’y ai mis tout ce que j’avais comme toujours, et l’équipe le sait.

- DN : Tu comprends qu’ils ne t’aient pas renouvelé.

- Jon : Oui. Le jour où ils me l’ont annoncé, moi je leur ai dit tout de suite que je comprenais que l’équipe est une entreprise et que moi je n’ai pas bien marché.

Traduit d’un article en espagnol paru sur diariodenoticias.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com