Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Interviews et infos diverses > Vuelta, Egoi Martinez : "Etre leader c’est inoubliable, même si ça n’est que (...)

Vuelta, Egoi Martinez : "Etre leader c’est inoubliable, même si ça n’est que 4 jours"

lundi 22 septembre 2008

Interview d’Egoi Martinez, porteur du maillot de oro dans le 2e semaine de course et qui termine la Vuelta a España en 9e position.


- Diario de Navarra (DN) : Tu finis la Vuelta 9e, c’est quelque chose qu’on n’imaginait pas à Granada.

- Egoi : Non, et je suis super-satisfait de mes 4 jours en jaune, 9e au général... je ne plaints pas.

- DN : Que signifie cette Vuelta ?

- Egoi : Elle signifie du bonheur, rien de plus. J’ai fait une année de grande régularité, dans le Tour je suis passé près de gagner une étape, ici j’ai terminé 9e. Je sais comment sont les choses dans le cyclisme, une fois les choses marchent comme tu veux, d’autres -la majorité- ça ne se passe pas comme toi tu aimerais. J’ai 30 ans et à cet âge là je ne dois pas me fixer des choses pour le futur. Je sais seulement que je dois mettre à profit chaque moment.

- DN : Dans quel contexte faut-il voir cette 9e place ?

- Egoi : Dans une Vuelta où il m’est revenu de beaucoup travailler la première semaine pour protéger Igor Anton, j’ai du être dans les échappées, et dans l’une d’elles je décroche le maillot jaune. Je garde en mémoire la régularité que j’ai eu dans les étapes de montagne.

- DN :Qu’a été le plus beau de la Vuelta ?

- Egoi : Deux choses. Etre en jaune et avec mon fils nouveau-né dans les bras, c’est le plus beau de loin parce que c’est un moment inégalable. Et après le dernier chrono, j’ai eu des sensations sur le vélo que je n’avais pas eu depuis longtemps.

- DN : C’est quoi prendre le maillot sur un grand tour ?

- Egoi : Et bien ça suppose plus de choses que ce que j’imaginais. Dans les départs, les gens ne connaissent pas beaucoup plus de 1 ou 2 cyclistes, et quand ils voient le maillot jaune, ils se précipitent vers lui pour lui demander des autographes parce que c’est le meilleur du monde. C’est quelque chose de curieux, les gens s’attachent à ces choses.

- DN : C’est agréable de se sentir et de se voir comme le centre de l’attention ?

- Egoi : C’est très beau, et encore plus si, comme dans mon cas, tu sais et tu assumes que dans 4 jours tu vas le perdre. On en profite énormément.

- DN : Ca fatigue un maillot de leader ?

- Egoi : Beaucoup plus que ce qu’il y parait. Il faut être toujours en tête, être attentif aux échappées, on se met la pression parce qu’on voit que les co-équipiers se sont sacrifiés pour soi, on ne veut pas non plus être distancé aux arrivées et on tente d’arriver à l’avant...

- DN :Et tout ce qui entoure un leader ?

- Egoi : Il y a de petits détails qui fatiguent, comme arriver plus tard que les autres à l’hôtel après le contrôle anti-dopage, les conférences de presse... mais c’est quelque chose de très beau et j’en ai beaucoup profité.

- DN : Qu’est-ce qui a été le pire de la Vuelta ?

- Egoi : Sans aucun doute la chute d’Igor Anton. Mon maillot jaune était une récompense pour l’équipe, mais notre espoir était de le mettre sur le podium. Et voir que tout s’écroule pour une chute bête nous a tous laissé hors-jeu, moi ça m’a déconcentré. De toute façon, je garde le positif, et je suis convaincu qu’il va briller dans un Giro ou une Vuelta, le Tour c’est déjà très différent.

- DN : Tu échangerais ces 4 jours en jaune contre une ou deux étapes ?

- Egoi : Actuellement non, le jaune te laisse une impression super spéciale, je ne l’échangerais contre rien.

- DN : C’est sûr que ce maillot n’a rien allumé en toi en vue du futur ?

- Egoi : Ca va me servir, non pas pour croire que je suis une star, mais que je suis un bon coureur, un travailleur qui ne va pas se monter la tête. Je sais ce que ça m’a couté d’arriver là et comment je suis.

Traduit d’un article en espagnol paru sur diariodenavarra.es


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com