Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Courses et résultats > 3e étape Vuelta a España : Koldo Fernandez est 4e et victoire pour Tom (...)

3e étape Vuelta a España : Koldo Fernandez est 4e et victoire pour Tom Boonen

lundi 1er septembre 2008

Bennati est en jaune. Déclarations de Koldo Fernandez de Larrea, Iñigo Landaluze et Igor Gonzalez de Galdeano.


Tom Boonen (Quick Step) remporte le sprint de la 3e étape de la Vuelta a España, disputée entre Jaén et Cordoba, sur 168,8 km et une température supérieure à 35° C. Le sprinter d’Euskaltel Euskadi, Koldo Fernandez de Larrea a tenté sa chance pour la victoire d’étape et s’est classé 4e, derrière Boonen, Daniele Bennati (Liquigas) et Erik Zabel (Milram). La journée a été marquée par la longue échappée de Manuel Ortega (Andalucia Cajasur). Grâce aux bonifications, Daniele Bennati devient le nouveau leader de la course. Euskaltel Euskadi garde la seconde place au classement par équipe et Egoi Martinez reste vêtu du maillot blanc de leader du combiné.

Déclarations de Koldo Fernandez de Larrea :

"Quand nous sommes partis de Jaén, je ne savais si j’arriverais à passer la côte de San Jeronimo et au final, j’ai disputé la victoire d’étape. C’est dommage que j’ai du freiner dans la chicane qu’il y avait à 1 km de l’arrivée, à ce moment là j’ai perdu toutes les chances de victoire. Si je ne freinais pas j’allais au sol, mais les mètres que j’ai perdus sont irrécupérables dans un sprint avec Boonen, Bennati et compagnie. L’italien a bien attaqué, je ne crois pas qu’ils se soit précipité, mais le belge est très fort et il est un candidat sérieux pour gagner d’autres étapes. De toute façon, chaque sprint est un monde à part et celui de demain sera différent. Il faudra retourner à la bataille, j’espère arriver mieux placé dans les derniers mètres et ne pas commettre d’erreur".

Déclarations d’Iñigo Landaluze :

"J’ai tenté de surprendre le peloton dans la dernière montée. Je me sentais bien et j’ai tenté ma chance, mais ils ne m’ont pas laisser prendre ne serait-ce qu’un mètre. En plus, dans ma roue, Rebellin et Valverde sont sortis, du coup l’échappée était pratiquement impossible. Cette semaine, nous devons jouer la carte Koldo, aujourd’hui il a démontré qu’il est bien et en position de remporter une victoire d’étape. Demain, il essaiera sûrement à nouveau de prendre sa chance et nous devrons l’accompagner dans les moments décisifs".

Le mot d’Igor Gonzalez de Galdeano :

Premier sprint pur

Dans l’étape qui arrivait à Cordoba, nous avons pu vivre le premier sprint pur de la Vuelta a España 2008. L’arrivée à Jaén ne correspondait pas à ce concept, c’était quelques derniers mètres pour des hommes rapides comme Valverde ou Rebellin, des coureurs qui se défendent de façon excellente dans des rampes d’un certain pourcentage. A Cordoba, c’était une véritable arrivée pour les rois de la vitesse.

La liste des sprinters présents sur la Vuelta est un véritable luxe. Le triomphe a été pour Tom Boonen, un cycliste qui a un palmarès impressionnant. Le second est Daniele Bennati, la sensation du Giro d’Italie ces dernières années. Troisième, un coureur mythique du peloton, Erik Zabel. Et derrière ce triplet, Koldo Fernandez de Larrea, l’homme fort d’Euskaltel Euskadi dans cet exercice. Il a été très fort et j’ai le sentiment qu’il va décrocher une victoire.

Le déroulement d’un sprint comporte plusieurs phases, parmi lesquelles le placement est un axe principal. A 5 km de l’arrivée, le sprinter doit avoir une bonne position, jamais loin des 30 premières places du peloton. Au passage à la pancarte des 3 km, il doit gagner des places et se trouver autour de la 20e position. Une place où il sera proche de la tête mais où la pression ne sera pas insupportable. Avoir un petit moment de relaxation à ce moment est primordial. A un kilomètre, le sprinter entre en jeu pleinement. Il doit gagner des places pour se situer 4e ou 5e. A cet instant devraient entrer en jeu le lanceur, donnant un ultime point d’appuis à son leader. A partir de là, le sprinter doit calculer sa distance et ne pas douter.

A cette théorie, il faut ajouter d’autres éléments, comme le rang du sprinter. Boonen, par son palmarès et sa carrière, peut arriver à réaliser cela plus facilement, avec moins d’opposition des rivaux. Peut-être est-ce plus facile que pour Koldo, qui avec un triomphe sur la Vuelta obtiendrait sa première victoire sur une grande course ce qui donnerait plus de brillant à son statut. Le jour où il s’impose sur une grande course, alors il obtiendra plus de respect de la part de ses adversaires et il aura plus de chance de gagner.

Igor González de Galdeano, secrétaire technique d’Euskaltel Euskadi

Classement :

1º BOONEN, Tom Quick Step en 4:25:24
2º BENNATI, Daniele Liquigas m.t.
3º ZABEL, Erik Milram m.t.
4º FERNANDEZ DE LARREA, Koldo Euskaltel Euskadi m.t.
52º PÉREZ, Alan Euskaltel Euskadi m.t.
54º ANTON, Igor Euskaltel Euskadi m.t.
58º MARTÍNEZ, Egoi Euskaltel Euskadi m.t.
71º ASTARLOZA, Mikel Euskaltel Euskadi m.t.
72º LANDALUZE, Iñigo Euskaltel Euskadi m.t.
73º VELASCO, Ivan Euskaltel Euskadi m.t.
110º TXURRUKA, Amets Euskaltel Euskadi à 5:53
115º PÉREZ, Rubén Euskaltel Euskadi à 7:25

Classement général :

1º BENNATI, Daniele Liquigas en 8:56:27
2º VALVERDE, Alejandro Caisse d’Epargne à 7’’
3º BOONEN, Tom Quick Step à 10’’
5º MARTÍNEZ, Egoi Euskaltel Euskadi à 22’’
7º LANDALUZE, Iñigo Euskaltel Euskadi à 26’’
10º ANTON, Igor Euskaltel Euskadi à 28’’
11º ASTARLOZA, Mikel Euskaltel Euskadi à 28’’
81º PÉREZ, Alan Euskaltel Euskadi à 50’’
84º FERNÁNDEZ DE LARREA, Koldo Euskaltel Euskadi à 57’’
89º VELASCO, Ivan Euskaltel Euskadi à 1:15
109º TXURRUKA, Amets Euskaltel Euskadi à 7:16
111º PÉREZ, Rubén Euskaltel Euskadi à 7:53

Portfolio

3e étape Vuelta a España : le sprint 3e étape Vuelta a España : le sprint 3e étape Vuelta a España : Egoi Martinez leader du combiné

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com