Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Courses et résultats > 18e étape Tour de France : Mikel Astarloza passe à l’offensive

18e étape Tour de France : Mikel Astarloza passe à l’offensive

jeudi 24 juillet 2008

Victoire de Marcus Burghardt, Carlos Sastre garde le maillot jaune. Déclarations de Mikel Astarloza et Igor Gonzalez de Galdeano.


Marcus Burghardt (Columbia) a battu son compagnon d’échappée, Carlos Barredo (Quick Step) et a remporté la 18e étape du Tour de France, disputée sur 196,5km entre Bourg d’Oisans et St Etienne. Mikel Astarloza a récupéré de l’étape de l’Alpe d’Huez et a fait partie d’un trio intercallé entre les 2 échappés et le peloton. Finalement, ils n’ont pas réussi à rattrapper Burghardt et Barredo et Astarloza s’est classé 5e à l’arrivée à St Etienne. Au général, il est remonté à la 15e place. Carlos Sastre (CSC) n’a pas eu de problèmes pour conserver son maillot jaune. Samuel Sanchez reste 8e, à 17" de la 7e place occupée par Valverde.

Déclarations de Mikel Astarloza :

"L’échappée d’aujourd’hui n’a pas pu effacer la déception d’hier, mais au moins je peux voir les choses autrement. Moralement ça fait du bien d’être échappé, même si ça a été dommage de ne pas rattrapper les deux coureurs de tête et de rester entre deux eaux. Dès le départ il y a eu de nombreuses attaques, aujourd’hui c’était un jour propice. L’équipe a été attentive et nous sommes entrés dans la seconde, dommage que nous n’ayons pas pu revenir sur la tête de course. Feillu prenait à peine les relais et du coup il était difficile de revenir. Si nous nous étions entendus nous aurions pu changer les choses, mais ça n’a pas été le cas. Au général, j’ai fait un saut important et c’est une petite joie".

Le mot d’Igor Gonzalez de Galdeano :

La loterie des échappées

Au Tour de France, prendre les échappées n’est pas tâche facile. Il y a les meilleurs coureurs du monde dans une vitrine médiatique inégalable. Personne n’offrirait sa place dans une échappée. S’imposer à la fin est encore plus dur, je dirais que c’est un honeur. En fait il n’y a pas beaucoup de coureurs dont on sait que quand ils sont partis, ils vont gagner. Pourtant, pour la grande majorité des cyclistes qui ne disposent pas de cette qualité, gagner est très compliqué. Face à cela, ils ont plusieurs possibilités.

Ils peuvent être le plus fort de l’échappée. Si le parcours est suffisament dur, les chances de victoire son élevées. Ils peuvent être le plus intelligent. Bien qu’ils ne soient pas les plus forts de l’échappée, ils manoeuvrent astucieusement et s’imposent. La troisième voie est d’être constant, acheter des billets et des billets jusqu’à ce qu’au jour où on a le bon. Euskaltel Euskadi joue régulièrement à cette loterie. Egoi Martinez était près de la première solution, mais il y a eu un autre qui a été plus malin.

En route vers St Etienne, nous avons encore tenté notre chance avec Mikel Astarloza. On ne peut rien reprocher à l’équipe qui est venue au Tour de France. Ce qui est sûr, c’est que dans les prochaines éditions nous devrons être plus attentifs dans des moments ponctuels, j’espère que l’expérience de cette année ne servira pas à rien. Euskaltel Euskadi montre sa force ces jours ci. Alors que le peloton est un peu juste, nous faisons bonne figure.

Nous arrivons dans la dernière ligne droite du Tour. La question que tout le monde se pose est de savoir si Sastre a un matelas suffisant pour pouvoir faire le chrono de samedi et remporter la victoire finale sur les Champs Elysées. Je ne sais pas si ce sera suffisant, mais pour l’instant, la différence est en sa faveur. C’est un vétéran très expérimenté et son équipe prépare tous les détails. Je pense qu’il peut garder son maillot, mais Cadel Evans sera un grand rival.

Igor González de Galdeano, secrétaire technique d’Euskaltel Euskadi

Classement :

1. BURGHARDT Marcus (Columbia) à 4h 30’ 21"
2. BARREDO Carlos (Quick Step) m.t.
3. FEILLU Romain (Agritubel) à 03’ 33"
5. ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) à 03’ 35"
50. SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) à 06’ 50"
52. ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) à 06’ 50"
58. ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) à 06’ 50"
70. PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) à 06’ 50"
87. MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 06’ 50"
94. VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 07’ 07"
100. TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 07’ 07"
122. OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 07’ 07"

Classement général :

1. SASTRE Carlos (CSC) en 79h 16’ 14"
2. SCHLECK Frank (CSC) à 01’ 24"
3. KOHL Bernhard (Gerolsteiner) à 01’ 33"
8. SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) à 05’ 52"
15. ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) à 20’ 07"
45. ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) à 1h 23’ 58"
50. MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 1h 32’ 31"
55. TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 1h 37’ 24"
76. VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 2h 05’ 08"
98. PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) à 2h 30’ 12"
106. OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 2h 52’ 13"
107. ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) à 2h 52’ 23"

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com