Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Interviews et infos diverses > Tour de France : Interview de Miguel Madariaga

Tour de France : Interview de Miguel Madariaga

jeudi 24 juillet 2008

"Nous réalisons à 200% ce qu’attendent de nous les sponsors et les supporters"


- Gara : Comment va le Tour jusqu’ici pour Euskaltel Euskadi ?

- Miguel Madariaga : Ca va bien, comme l’an dernier, qui a été un grand Tour, même si nous voudrions tous plus. Il nous reste quelques jours pour y arriver. La déception a été de ne pas gagner l’étape avec Egoi, c’était une chance en or, mais les autres aussi savent pédaler. Nous devons continuer à nous battre, mais une telle occasion ne se représentera pas. Il était le plus fort et il le savait. Il a laissé trop de plumes en chemin. Les autres ont été plus intelligents. Egoi a montré qu’il était le plus fort et cela il ne faut jamais le montrer dans une échappée de 4.

- Gara : Le bilan est positif bien que l’objectif de l’étape n’ait pas été atteint ?

- Miguel Madariaga : Nous sommes 11 équipes à n’avoir remporter aucune étape et avec ça on a tout dit, mais l’équipe est très forte. 4e par équipe, le 8e au général et cette équipe est plus qu’importante... Nous allons continuer à faire plaisir aux supporters, aux socios et aux sponsors. Que le président d’Euskaltel, José Antonio Ardanza, ait fait un grande quantité de kilomètres en voiture pour venir nous encourager dans les Alpes est très important et cela montre que nous réalisons à 200% ce qu’attendent de nous les sponsors et les supporters.

- Gara : C’est si difficile de gagner cette étape ?

- Miguel Madariaga : Nous continuerons à essayer, c’est notre 8e Tour, tous sont différents et je sais que nous devons changer de perspective. La première semaine était très importante pour les autres, mais aussi pour nous.La prévision était de faire la même chose que la Caisse d’Epargne avec Samuel, gagner une étape et sortir renforcés. Mais les autres baissent et nous nous maintenons, le final du Tour sera splendide.

- Gara : Vous espériez que Samuel arrive mieux au début du Tour ?

- Miguel Madariaga : Il a été très bien au début, mais il ya des coups que te mettent des coureurs que l’on n’attend pas, et beaucoup de doutes te viennent. Il visait une étape que Ricco a gagnée et en voyant ça, un autre coureur aurait pu être psychologiquement marqué. Il a su assimiler ça et dans les Alpes il s’est bien comporté. Le cyclisme replace toujours chacun à sa place.

- Gara : C’était bien de parier sur une seule carte, Samuel Sanchez, pour le Tour ?

- Miguel Madariaga : Nous l’avons fait parce que nous avions comment étaient les coureurs et le temps nous a donné raison. Nous n’allons pas devenir fous parce que quelques uns disent que nous sommes venus avec 3 chefs de file alors que nous sommes venus avec un seul et deux coureurs qui pouvaient être là où ils doivent être. Quelqu’un a voulu créer un problème pour déstabiliser l’équipe. C’est dommage qu’il y ait toujours quelques ex-cyclistes ou ex-responsables qui, par jalousie et à cause du mal que ça leur fait de voir Euskaltel Euskadi avancer sûrement, disent qu’il n’y a pas d’harmonie quand l’équipe est unie et il était clair que le chef de file était Samuel et les autres savaient pourquoi ils venaient. Nous avions 3 coureurs pour faire un bon classement par équipes et Haimar n’a pas tenu, mais malgré tout, nous verrons si nous terminons dans les 3 premiers du général par équipe. Nous sommes 4e et ça dans le Tour, ce n’est pas facile. Il faut être très fort et attentifs pour prendre les échappées.

- Gara : Ca veut dire que l’année prochaine, le pari sera le même ?

- Miguel Madariaga : Il y a beaucoup de choses à faire. On commencera à préparer le Tour 2009, le jour de la San Ignacio.Nous avons des coureurs de la catégorie d’Haimar, Astarloza et Landaluze que nous voulons renouveler, on l’a dit à leurs représentants et nous attendons leur réponse. L’intention est de renouveler les 3 et maintenir la base de l’équipe. Nous ne savons pas si l’un d’eux veut changer d’air, mais nous préparons la relève dès la base. Qui te dit que l’année prochaine nous n’aurons pas un autre coureur qui pourra nous donner de grandes joies ?

- Gara Vous pourriez engager un coureur d’une autre équipe ?

- Miguel Madariaga : Nous n’avons rien, nous pourrions apprécier un cycliste comme Horillo, mais il est dans une autre équipe. L’année dernière, nous nous intéressions à Garate et Vila, mais l’un n’a pas eu de chance et l’autre a renouvelé pour 2 ans dans son équipe. Mais l’équipe est jeune et elle un avenir pour les prochaines saisons.

- Gara : Quelles conclusions tires-tu des dernières réunions entre les managers d’équipes ?

- Miguel Madariaga : On a formé un groupe de travail et des pas importants ont été faits pour la nouvelle Ligue de cyclisme professionnel, en tenant compte des équipes et des organisateurs de courses. Dans les 3 dernières réunions, 2 à Bruxelles et 1 à Pau, pour la première fois depuis 15 ans, on voit que la majorité des équipes sont d’accord sur le fait qu’on ne peut pas continuer ainsi, en faisant le calendrier du ProTour et en dehors du ProTour. Le calendrier incluait les 3 grands tours, mais ils l’ont cassé et il y a eu la guerre entre l’UCI et les 3 tours et tous les coups, ce sont les équipes qui les ont reçus. Maintenant, nous roulons pour notre compte et celui qui le veut peut venir s’assoir avec nous. Nous avons invité tout le monde. L’UCI ProTour restera avec peu de courses et la majorité seront des épreuves de première catégorie des trois grands tours. Mais il faudra tenter de faire vivre des courses qui sont abandonnées, comme l’Euskal Bizikleta pour qu’elle redevienne ce qu’elle a été. Enfin, nous avons obtenu l’union des équipes, la route que nous suivions n’était pas bonne, nous travaillions entre deux feux et il fallait un changement pour arriver à un cyclisme moderne et un sport sain.

Traduit d’un article en espagnol paru sur gara.net


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com