Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Courses et résultats > 16e étape Tour de France : Mikel Astarloza et Samuel Sanchez tentent leur (...)

16e étape Tour de France : Mikel Astarloza et Samuel Sanchez tentent leur chance

mardi 22 juillet 2008

Cyril Dessel remporte l’étape et Frank Schleck conserve le maillot jaune. Déclarations de Samuel Sanchez, Mikel Astarloza et Igor Gonzalez de Galdeano.


Cyril Dessel (Ag2r) s’impose sur ses compagnons d’échappée dans la 16e étape du Tour de France, disputée entre Cuneo et Jausiers, sur 157km, avec les ascenscions du col de Lombarda et du col de la Bonette, tous deux classés hors catégorie. Euskaltel Euskadi a tenu un rôle très active au cours de la journée, avec Amets Txurruka et Haimar Zubeldia dans l’échappée de la journée, Mikel Astarloza prenant des risques avec une attaque de loin et Samuel Sanchez se lançant en solitaire dans la longue descente vers l’arrivée. Au général, Frank Schleck (CSC) a défendu son maillot jaune. A la conclusion de la journée, Samuel Sanchez a gagné une place et se retrouve 9e au général, à 4’38 du leader. Mikel Astarloza a souffert de problèmes digestifs dans la dernière partie de l’étape et a du céder un peu de temps à Jausiers, descendant en 13e position au général. Il a aussi payé son effort dans l’ascension de la Lombarda, mais il montré son caractère combatif malgré ses blessures physiques.

Déclarations de Samuel Sánchez :

"Ca a été une étape épuisante. Tant le Lombarda que la Bonette sont des cols très durs, très longs et avec un dénivelé moyen assez élevé. La chaleur aussi a durci encore plus la journée. Je me sentais bien et j’ai tenté de creuser le trou dans la descente. Chacun doit jouer avec ses qualités et j’ai tenté ma chance en descendant, même si pour cela il faut passer en haut avec les premiers. La descente était assez sinueuse, mais je n’ai pas pu faire la différence. J’avais des crampes dans les jambes et ça m’a empéché de forcer à 100%. A l’arrivée j’avais une douleur insupportable dans les molets. Maintenant ça va mieux, il faut récupérer pour l’étape de demain, un autre jour crucial pour obtenir une bonne position au général".

Déclarations de Mikel Astarloza :

"Nous avons cherché à créer la surprise de loin. L’équipe a fait un bon travail. Haimar et Amets étaient dans l’échappée du jour et moi je suis parti dans le Lombarda. Je savais que ce serait dur, mais comme ça j’ai commencé la Bonette avec un peu d’avance. J’ai eu des problèmes stomacaux et ça m’a un peu diminué sur la fin. Demain c’est encore une étape très compliquée et il faudra secouer la course un fois de plus. Il faut utiliser le fait que nous sommes bien pour tenter notre chance".

Le mot d’Igor Gonzalez de Galdeano :

Un jour étrange

Si je suis sincère, en fait, je ne suis pas satisfait du bilan de la journée de Jausiers. Le cours de l’étape a été bizzare, étrange, inattendu. Quand le peloton est parti de Cuneo, j’avais une histoire bien différente dans la tête. Il était entendu que l’équipe CSC contrôlerait la course et qu’elle tenterait de prendre le maximum de bénéfice des très difficiles ascensions des cols de Lombarda et de la Bonette. Ca n’a pas été le cas et je ne comprends pas la stratégie. Sastre et Schleck doivent prendre du temps à Evans et Menchov avant le chrono de l’avant-dernière journée. Avec les différences actuelles, je vois mal comment ils peuvent gagner le Tour de France. Au final, ils ont mis un peu de temps au russe mais c’était un piètre bénéfice après avoir mené toute la journée.

Nous, nous avons du modifier le plan initial en cours de route et nous adapter à la course. Nous avons lancé Txurruka et Zubeldia à l’avant en relais. Dans le Lombarda, Astarloza est parti très motivé. D’un côté tenter de surprendre les autres favoris. De l’autre, si dans le groupes des meilleurs il y avait du mouvement, qu’Astarloza passe la Bonette le mieux possible. Il a fait un grand travail. Vers l’arrivée, Samuel a essayé. Il est parti à fond dans la descente, mais il avait des crampes et n’a pas pu s’exprimer pour creuser des différences par rapport à ses rivaux.

Maintenant, il reste l’étape mythique de l’Alpe d’Huez. J’imagine que ce sera l’équipe CSC qui secouera la course, il doivent frapper fort pour prendre de l’avance au général. Nous verrons comment nous, nous pouvons répondre.

Igor González de Galdeano, secrétaire technique d’Euskaltel Euskadi

Classement :

1. DESSEL Cyril (Ag2r) en 4h 31’ 27"
2. CASAR Sandy (Française des Jeux) m.t.
3. ARROYO David (Caisse d’Epargne) m.t.
17. SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) à 01’ 32"
28. ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) à 04’ 13"
53. TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 13’ 18"
65. VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 19’ 05"
73. PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) à 21’ 53"
74. MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 21’ 53"
75. ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) à 21’ 53"
99. OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 31’ 56"
130. ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) à 31’ 56"

Classement général :

1. SCHLECK Frank (CSC) en 68h 30’ 16"
2. KOHL Bernhard (Gerolsteiner) à 00’ 07"
3. EVANS Cadel (Silence Lotto) à 00’ 08"
9. SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) à 04’ 38"
13. ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) à 08’ 03"
45. ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) à 1h 00’ 29"
53. MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 1h 09’ 02"
55. TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 1h 13’ 38"
93. VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 1h 56’ 18"
104. OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 2h 14’ 45"
106. ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) à 2h 15’ 12"

Portfolio

Samu et Mikel dans la Bonette 16e étape Tour de France : Les oranges à l'attaque

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com