Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Courses et résultats > 13e étape Tour de France : 4e victoire de Mark Cavendish

13e étape Tour de France : 4e victoire de Mark Cavendish

vendredi 18 juillet 2008

Déclarations de Samuel Sanchez, Amets Txurruka et Igor Gonzalez de Galdeano.


Mark Cavendish (Columbia) s’impose au sprint dans la 13e étape du Tour de France, disputée sur 182 km, entre Narbonne et Nimes et remporte sa 4e victoire dans cette édition du Tout. Cadel Evans (Silence Lotto) conserve le maillot jaune à la fin d’une journée marquée pat l’échappée de Flrent Brard (Cofidis) et Niki Tepstra (Milram). Euskaltel Euskadi a tenté d’entrer dans la fugue du jour, mais une fois formée sans présence orange, les coureurs de Miguel Madariaga ont choisi de garder des forces pour les étapes suivantes. Il n’y a pas de changement au classement général, Mikel Astarloza garde la 9e place et Samuel Sanchez la 11e.

Déclarations de Samuel Sánchez :

"Ces journées sont beaucoup plus exigentes que ce qu’il y parait. Nous avons déjà fait 13 étapes du Tour et plus de 2.200km de course, on commence à resentir les efforts. Il a fait chaud, les routes étaient assez étroites, la chaussée n’était pas très bonne... Tous ces facteurs endurcissent le tracé. Nous nous approchons des Alpes et ce sera des, journées décisives pour le général. Je me sens bien et j’espère montrer de belles choses. Nous sommes venus pour une étape et nous devons atteindre nore objectif, il faut lutter pour cela. Dans le peloton, on remarque une certaine désillusion, nous savons que ce sport ne peut pas survivre sans les sponsors et il faut faire tout notre possible pour les garder".

Déclarations d’Amets Txurruka :

"J’ai relativement bien passé cette journée. Cette étape n’était pas très propice pour moi, j’ai préféré gardr des forces, il y aura des jours meilleurs. Mark Cavendish est très fort et son équipe contrôle la course, c’est très difficile pour les échappées de progresser sur ce terrain. J’étais bien et dans les Alpes j’espère mener la lutte. Samuel et Mikel sont bien situés au général et nous avons une marge de manoeuvre. Tout ce qui arrive ces jours-ci est un peu décourageant, mais nous devons d’abord nous concentrer sur la course et essayer d’atteindre nos objectifs".

Le mot d’Igor Gonzalez de Galdeano :

Première journée de transition.

Le peloton du Tour de France 2008 roule très vite, mais jusqu’ici, le Tour est moins dur qu’habituellement. En dehors du retrait de l’équipe Saunier Duval, en 13 étapes, seulement 13 coureurs ont abandonné, un nombre relativement réduit par rapport aux habitudes sur la Grande Boucle. Si on regarde le classement général, on voit que les 12 premiers sont à moins de 5 minutes du maillot jaune. Si on affine encore plus, on voit que les 5 premiers se tiennent en une minute. Des différences insignifiantes pour cette course.

En route vers Nimes, je me suis souvenu de la dernière étape que j’ai terminée dans cette ville. C’était en 2004 et le vainqueur fut Aïtor Gonzalez, qui réalisa une action importante. Il lança une attaque terrible et partit seul. Il fut impossible de répondre à cette offensive. Je me souviens que j’ai essayé de sortir dans sa roue, mais ce jour là, Aïtor était parti comme une balle. Il allait si vite qu’il nous a mis plus de 15 minutes à l’arrivée. Hier ça a été très différent, c’était une de ces journées appelées de ’transition’. Le sprinter de Columbia, Mark Cavendish, n’a laissé aucune trève à ses rivaux et est en train de s’adjuger tous les sprint du Tour. Cela démontre un pouvoir spectaculaire et il semble que nous ayons le sprinter du moment. A 22 ans, il a déjà gagné 2 étapes du Giro et 4 sur le Tour de France, toutes dans la même saison.

La course continue ave beaucoup de public sur le côté. malgré tout ce qui se passe, les gens continuent à venir sur les routes. Les applaudissements de ces supporters est le meilleur cadeau que peut avoir un cycliste. Il semble que la chaleur arrive et tout semble prendre un authentique goût de Tour. Les étapes des Alpes sont proches et elles seront d’autant plus dures par 35°C. Ce sont les journées qui ndécideront de la course, il faudra donc préparer nos dents.

Igor González de Galdeano, secrétaire technique d’Euskaltel Euskadi

Classement :

1. CAVENDISH Mark (Columbia) en 4h 25’ 42"
2. MC EWEN Robbie (Silence Lotto) m.t.
3. FEILLU Romain (Agritubel) m.t.
13. ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) m.t.
15. PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) m.t.
66. SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) m.t.
68. ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) m.t.
70. ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) m.t.
81. TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 00’ 15"
105. OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 00’ 15"
126. VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 00’ 15"
153. MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 03’ 34"

Classement général :

1. EVANS Cadel (Silence Lotto) en 42h 29’ 09"
2. SCHLECK Frank (CSC) à 00’ 01"
3. VANDEVELDE Christian (Garmin) à 00’ 38"
9. ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) à 03’ 51"
11. SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) à 04’ 26"
45. ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) à 33’ 52"
64. MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 53’ 16"
72. TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 58’ 44"
96. PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) à 1h 16’ 22"
99. VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 1h 17’ 39"
101. OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 1h 19’ 59"
105. ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) à 1h 23’ 53"

Portfolio

Amets Txurruka, 13e étape Tour de France Cavendish s'impose sous les yeux de Ruben Perez

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com