Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Courses et résultats > 12e étape Tour de France : victoire de Mark Cavendish

12e étape Tour de France : victoire de Mark Cavendish

vendredi 18 juillet 2008

Juanjo Oroz rejoint l’échappée. Déclarations de Juanjo Oroz, Miguel Madariaga et Igor Gonzalez de Galdeano.


Mark Cavendish (Team Columbia) remporte au sprint la 12e étape du Tour de France, disputée entre Lavelanet et Narbonne (168,5km). Cadel Evans (Silence Lotto) garde sa première place dans une journée marquée par l’annonce du contrôle positif de Ricardo Ricco (Saunier Duval) qui a abandonné la course ainsi que le reste de son équipe. Euskaltel Euskadi s’est infiltré dans l’échappée de la journée grâce à Juanjo Oroz qui, pour sa première participation au Tour, assume bien son rôle. Au général, Mikel Astarloza est monté à la 9e place, à 3’51 du maillot jaune. Samuel Sanchez a aussi gagné 2 places et est 11e à 4’26.

Déclarations de Juanjo Oroz :

"Peu à peu je prends la mesure de la course. Je savais qu’aujourd’hui serait un jour compliqué, les équipes de sprinteurs ont voulu contrôler la course, mais il fallait essayer. Il y a eu beaucoup de vent et on ne sais jamais ce qui peut arriver. Sachant que c’est mon premier Tour, faire ce genre de choses me va bien, je prends confiance en mes possibilités. Il reste encore beaucoup d’étapes et nous essaierons de refaire un test avec plus de chance".

Déclarations de Miguel Madariaga, manager général d’Euskaltel Euskadi :

"Des jours comme aujourd’hui sont très tristes pour ceux qui aiment ce sport. On démarre la journée avec une annonce comme le contrôle positif de Ricco et on reste figé. Le pire de tout c’est que je ne vois aucune solution. Hier je me demandais ce que je faisais dans ce monde et aujourd’hui la question est encore plus grande. J’ai passé 43 ans dans le cyclisme, dont 15 dans le camp professionnel, et je m’y sens bien, mais je suis fatigué de ces histoires. Il faut toujours reparler des mêmes choses et maintenant je ne sais plus quoi dire. Je ne veux pas m’étendre beaucoup plus sur ce thème, il faut être prudent et respectueux. Le Tour de France continue et il faut continuer à pédaler".

Le mot d’Igor Gonzalez de Galdeano :

Une nouvelle affaire de dopage arrive sur le Tour de France, en son 12e jour de course. Peut-être le cas le plus grave de ceux qui se sont succédés au cours de cette édition, en raison du cycliste mis en cause. Un coureur qui marche très bien, qui a terminé second du Giro d’Italie et qui était en train de devenir une des figures du cyclisme mondial. Ca a été une surprise terrible. Je ne veux pas continuer beaucoup plus sur ce thème, mais je veux laisser une réflexion qui m’abasourdit : de toute les solutions que nous essayons face à ces problèmes, aucune ne fonctionne, les scandales persistent. C’est désolant.

L’étape qui allait de Lavelanet à Narbonne était l’une de celles qu’on appelle de ‘transition’. C’est sûr que, en ce qui concerne le général, il n’y a pas eu de changements, mais un jour au cours duquel on roule à 46 km/h de moyenne, il n’y a pas beaucoup de relaxation. Les tentatives d’échappées furent nombreuses dès le départ, mais le terrain n’était pas très propice aux aventuriers.

Finalement, 2 coureurs français ont réussi à sortir, auxquels un coureur d’Euskaltel Euskadi s’est joint par la suite, Juanjo Oroz. Le navarrais court son premier Tour de France et il assimile bien les jours de course. Nous étions conscients que l’échappée avait peu de chances, mais nous voulions être devant. Il n’y a pas eu beaucoup de possibilités pour les sprinters dans ce Tour, et nous savions que ça ne pardonnerait pas sur la ligne d’arrivée à Narbonne.

Euskaltel Euskadi essaie tous les jours, mais tous les Tours ne sont pas les mêmes. Nous y mettons toutes nos forces, mais il nous manque un peu de chance à certains moments. L’équipe est en parfaite condition, à part Gorka Verdugo. Il a subit une très dure chute dans la 9e étape et nous ne savons pas s’il pourra résister tout le Tour, cette course n’a pas de trêve. Il passe de très mauvais moments sur le vélo et nous admirons son esprit de lutte.

Igor González de Galdeano, secrétaire technique d’Euskaltel Euskadi

Classement :

1. CAVENDISH Mark (Columbia) en 3h 40’ 52"
2. CHAVANEL Sébastien (Française des Jeux) m.t.
3. STEEGMANS Gert (Quick Step) m.t.
23. PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) m.t.
32. SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) m.t.
51. ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) m.t.
78. ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) m.t.
80. MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) m.t.
112. OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) m.t.
135. TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 00’ 56"
158. VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 04’ 06"

Classement général :

1. EVANS Cadel (Silence Lotto) en 42h 29’ 09"
2. SCHLECK Frank (CSC) à 00’ 01"
3. VANDEVELDE Christian (Garmin) à 00’ 38"
9. ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) à 03’ 51"
11. SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) à 04’ 26"
45. ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) à 33’ 52"
62. MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 49’ 42"
72. TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 58’ 29"
97. PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) à 1h 16’ 22"
99. VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 1h 17’ 24"
102. OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 1h 19’ 44"
105. ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) à 1h 23’ 53"

Portfolio

Juanjo Oroz, 12e étape Tour de France Gorka Verdugo, 12e étape Tour de France

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com