Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Courses et résultats > 3e étape du Tour de France : quand on s’y attend le moins...

3e étape du Tour de France : quand on s’y attend le moins...

lundi 7 juillet 2008

L’échappée du jour va au bout. Euskaltel Euskadi prépare le contre la montre de demain. Déclarations de Mikel Astarloza, Haimar Zubeldia, Samuel Sanchez et Igor Gonzalez de Galdeano.


Samuel Dumoulin (Cofidis) s’est imposé devant ses compagnons d’échappée dans la 3e étape du Tour de France, entre Saint-Malo et Nantes (208km). Romain Feillu (Agritubel), autre membre de l’échappée, a pris le maillot jaune à Alejandro Valverde (Caisse d’Epargne). Demain mardi se dispute la 4e étape, un important contre la montre de 29,5km autour de Cholet.

Déclarations de Mikel Astarloza :

"Ca a été une étape très dure. Demain c’est le contre la montre et je suis parti avec l’intention d’économiser mes forces au maximum. Nous sommes partis tranquilles, mais la dernière partie du tracé a été terrible. Le Tour est comme ça, il n’y a pas de journée tranquille et il faut tout le temps être attentif. Il y a eu de la tension, des accrochages, des chutes,... On te peut arrêter de faire attention à un seul moment, c’est ce qui fait la différence avec les autres courses. Concernant le chrono de demain, j’espère le faire bien. C’est une spécialité dans laquelle je me débrouille bien et j’espère prendre du temps aux grimpeurs, je dois m’être à profit mon terrain de prédilection. Il n’est pas très long ni très exigent, mais il y a quelques côtes dans lesquelles il faudra appuyer au maximum. Ce sera compliqué de prendre beaucoup de temps. Une minute et demi ou deux minutes serait bien, mais pour ça il faudra que je sois dans un bon jour".

Déclarations d’Haimar Zubeldia :

"Ces 3 journées se sont passées sans problème et demain nous attaquons la première épreuve sérieuse. C’est le chrono, une discipline dans laquelle, dernièrement, les choses n’ont pas été au mieux pour moi, mais à laquelle j’arrive avec beaucoup d’envies. Je pense que ce ne sera pas très décisif, je crois que cette année le Tour va se jouer dans la montagne, mais je ne peux pas me permettre le luxe de faire l’impasse. J’ai confiance en mes possibilités, je me suis bien entrainé et j’espère faire un bon temps. Ce n’est pas un chrono long et il a pas mal de côtes, il faudra emmener du braquet et s’exprimer au maximum".

Déclarations de Samuel Sánchez :

"Dans la partie finale de l’étape il y avait beaucoup de tension et on allait à fond. Dans ces conditions, c’est toujours mieux de se placer dans les premières positions du peloton, pour éviter dans la mesure du possible le plus grand nombre de contre-temps. Nous avons passé la journée sans perdre de temps et maintenant il faut seulement récupérer et penser au chrono de demain. Ces derniers temps j’ai fait de bons chronos, mais je ne peux pas m’en contenter et je sais que demain je devrai être très concentré pour obtenir un bon résultat. Ce sont 30km avec des côtes, il n’y a pas de virages dangereux et il sera difficile de faire la différence".

Le mot d’Igor Gonzalez de Galdeano :

Qui l’aurait dit ? L’échappée est arrivée à bon port. Situation inespérée. C’était un jour propice au sprinters. Dans ce Tour de France il y a beaucoup de bons sprinters, mais curieusement, ils ont laissé passé une chance en or. La conclusion qu’on peut en tirer c’est que n’importe quelle échappée peut être la bonne. Notre intention était d’avoir un coureur Euskaltel Euskadi dans l’aventure qui roulerait pendant des kilomètres devant le peloton, mais étant convaincus que nous ne pourrions pas tirer le bénéfice du travail une fois arrivés à Nantes, vu que le peloton reviendrait. Ca ne s’est pas passé ainsi, et nous regrettons de n’avoir eu personne à l’avant. Il faudra être attentifs.

De toute manière, le solde de la journée est positif. C’était une journée remplie d’incidents et nous les avons tous évités. La cassure qui s’est produite dans le final ne nous a pas pris au dépourvu. Euskaltel Euskadi a mis 7 de ses coureurs dans le premier groupe, dont ses 3 leaders. Cela démontre que nous sommes très concentrés sur la course et que nous savons où est notre place pour éviter les surprises.

Le chrono de Cholet présente un parcours qui a priori ne présente pas de grandes difficultés. Je pense que les différences ne seront pas très grandes, mais nous le saurons en route. C’est la première d’une succession d’étapes importes, juste avant le Massif Central et les Pyrénées. Ce sera le moment des premières escarmouches et alors nous verrons qui sont les candidats sérieux pour le podium à Paris. Les favoris devront faire face et montrer qu’ils ont les capacités de gagner le Tour de France 2008.

Igor González de Galdeano, Secrétaire technique d’Euskaltel Euskadi.

Classement :

1° DUMOULIN Samuel (Cofidis) en 5h 05’ 27"
2° FRISCHKORN William (Garmin Chipotle) m.t.
3° FEILLU Romain (Agritubel) m.t.
14° ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) à 02’ 03"
31° ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) à 02’ 03"
32° PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) à 02’ 03"
37° SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) à 02’ 03"
52° MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 02’ 03"
54° ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) à 02’ 03"
63° OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 02’ 03"
111° VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 02’ 41"
159° TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 04’ 55"

Classement général :

1° FEILLU Romain (Agritubel) en 13h 27’ 05"
2° LONGO BORGHINI Paolo (Barloworld) à 00’ 35"
3° FRISCHKORN William (Garmin Chipotle) à 01’ 42"
17° ASTARLOZA Mikel (Euskaltel Euskadi) à 01’ 52"
18° SANCHEZ Samuel (Euskaltel Euskadi) à 01’ 52"
33° ZUBELDIA Haimar (Euskaltel Euskadi) à 01’ 52"
36° MARTINEZ Egoi (Euskaltel Euskadi) à 01’ 52"
58° VERDUGO Gorka (Euskaltel Euskadi) à 02’ 41"
71° PEREZ Ruben (Euskaltel Euskadi) à 02’ 57"
86° ISASI Inaki (Euskaltel Euskadi) à 03’ 45"
87° OROZ Juan José (Euskaltel Euskadi) à 03’ 45"
115° TXURRUKA Amets (Euskaltel Euskadi) à 05’ 16"

Portfolio

3e étape Tour de France : Amets signe des autographes 3e étape Tour de France : Haimar à l'arrivée

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com