Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2008 > Interviews et infos diverses > Tour de France : interview d’Igor Gonzalez de Galdeano

Tour de France : interview d’Igor Gonzalez de Galdeano

mercredi 2 juillet 2008

Le secrétaire technique de l’équipe Euskaltel Euskadi rappelle les objectifs et donne son analyse du parcours.


Cette interview existe aussi en vidéo sur eitb24.com

- EITB : Comment vont l’encadrement technique et l’équipe au moment du Tour ?

- Igor Gonzales de Galdeano (Igor GG) : Nous sommes pleins de courage, nous avons eu un dernier mois assez bon, avec les courses que nous avons fait à l’Euskal, au Dauphiné et en Suisse et ça nous fait partir optimistes au Tour, même si nous savons que le Tour c’est une autre histoire et que même si les choses vont bien aujourd’hui, ça ne veut pas dire que ça ira mieux au Tour.

- EITB : C’est un Tour atypique avec un départ sans prologue...

- Igor GG : Oui, surtout que nous commençons le Tour sans prologue, avec une étape et que nous vivrons des jours intenses dès le 6e-7e jour dans le Massif Central et en arrivant au 10e dans les Pyrénées et avec un contre la montre de 30km. Ca va être un Tour différent et un Tour avec un début intense.

- EITB : Les premières étapes ne sont pas du tout plates mais plutôt vallonnées. Comment vois-tu ces premières étapes ?

- Igor GG : Surtout la zone de Bretagne sera une zone nerveuse, avec du vent, le temps, on verra s’il est au rendez-vous, et ce sera un Tour un peu différent qui va être dur et quand nous entrerons dans les Pyrénées et les Alpes, la course commencera à se décider.

- EITB : Dans cette première semaine, il faut toujours faire attention. Les leçons du passé ont porté ?

- Igor GG : On ne sait jamais, la chance compte aussi, mais la chance il faut la chercher et quand il y a une grosse chute, parfois tu es à l’endroit où il ne fallait pas. Toutefois cette semaine ne sera pas tendue, elle sera plus dure dès le début et elle va marquer le statut de chaque coureur, mais oui dans le Tour il faut être attentif éviter les chutes et j’espère que ça ne nous arrivera pas.

- EITB : Avec l’étape qui arrive à Bagnères de Bigorre, c’est le vrai début du Tour ?

- Igor GG : Avec les deux étapes des Pyrénées et en tenant compte du fait que les Alpes viennent après. Les Alpes ont des cols plus longs qui font très mal. Alors nous verrons qui lutte pour la victoire du Tour. Entre la 9e et la 10e étape, cette dernière sera plus dure même si elle compte moins de km, mais un de ces 2 jours jours ça va être dur et à ce moment la défaillance ne sera pas pardonnée à un coureur qui lutte pour la victoire finale. A partir de la 15e étape arrivent les Alpes et ça va marquer la course jusqu’au moment où nous saurons qui sera le vainqueur du Tour de France. Après le Dauphiné, nous sommes allés voir la 15e étape, mais plus que cette étape, la 17e qui est la 3e dans les Alpes marquera plus en raison du manque de forces et chacun ira à sa place.

- EITB : Avec quels objectifs Euskaltel Euskadi va au Tour ?

- Igor GG : Nous sommes conscient que cette année nous avons une équipe équilibrée et nous sommes optimistes. L’objectif réel c’est de gagner une étape et de maintenir l’attitude que nous avons eue l’année dernière. Je crois que l’équipe est en pleine ascension.

- EITB : Qui sont tes favoris pour gagner le Tour ?

- Igor GG : Pour sa trajectoire sportive, je crois que Cadel Evans est celui qui devrait marquer ce Tour, mais il n’a pas l’équipe qu’avait Astana ou Discovery et ça peut lui créer des problèmes. Avec lui, Menchov et Valverde aussi sont des candidat à la victoire. Sans Contador la course est plus ouverte et ça va faire que la course sera plus belle.

Traduit d’un article en espagnol paru sur eitb24.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com