Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Interviews et infos diverses > Euskaltel Euskadi 2013 prend forme

Euskaltel Euskadi 2013 prend forme

dimanche 29 juillet 2012

Euskaltel-Euskadi "doit évoluer, s’adapter et ne pas aller à l’encontre des réalités". Conférence de presse d’Alberto García Erauzkin, Président d’Euskaltel, et Igor González de Galdeano, futur Manager de l’équipe.


Alberto García Erauzkin, Président d’Euskaltel, et Igor González de Galdeano, premier responsable sportif de l’équipe à partir de 2013, ont présenté le 24 juillet dernier, les bases du "second grand cycle" d’Euskaltel Euskadi, avec l’objectif de maintenir l’équipe au sein de l’UCI World Tour. Pour cela, il faut "adapter la structure aux exigences actuelles du cyclisme", sans oublier la philosophie de formation. Le projet se lancera sur une période de 3 ans et comptera sur un budget garanti de 9 millions d’euros par an, et une équipe de 28 coureurs. Samuel Sanchez et Igor Anton restent les leader de l’équipe orange.

Les bases d’Euskaltel Euskadi 2013 :

  • Son objectif est d’être dans l’UCI World Tour, en gardant la philosophie de formation.
  • Euskaltel Euskadi doit s’adapter aux exigences actuelles du cyclisme de haut niveau pour garantir la soutenabilité du projet.
  • L’équipe cycliste sera intégrée à la société Basque Cycling Pro Team, propriété d’Euskaltel S.A. L’équipe gardera son nom actuel : Euskaltel Euskadi.
  • Euskaltel Euskadi aura un budget proche des 9 millions d’euros.
  • Igor Gonzalez de Galdeano sera le Directeur Général de la Société et le Manager Général de l’équipe cycliste.
  • La colonne vertébrale de l’équipe reste avec Samuel Sanchez, Igor Anton, Mikel Landa et Ion Izagirre.

García Erauzkin a résumé les bases du nouveau projet qui poursuit le précédent, tout en étant plus adapté au présent : "Le premier janvier 2013 commencera le second grand cycle de l’équipe cycliste, avec l’idée de poursuivre le projet qui a vécu pendant deux décennies. Le projet nait avec l’objectif de rester dans l’UCI World Tour ; d’adapter la structure de l’équipe aux exigences actuelles du cyclisme de haut niveau, et de d’aider le cyclisme basque chez les jeunes et les valeurs qui le sous-tendent, en gardant la philosophie de formation comme principe de base du projet".

Igor Gonzalez de Galdeano, pour sa part, a ajouté que le projet nait avec l’intention d’être "soutenable dans le temps et d’être dans la première division du cyclisme mondial". L’équipe sera composée de coureurs basques et formés au Pays Basque, même si, sans entrer dans les détails, il n’écarte pas la possibilité de recruter d’autres coureurs. "L’équipe doit évoluer, faire des pas solides pour se maintenir parmi l’élite et ne pas commettre d’erreurs. Sur ce chemin, il s’agit de ne pas s’enterrer dans une structure et une situation qui va à l’encontre de la réalité toujours plus globalisée". Après une année de parenthèse, Gonzalez de Galdeano sera le Directeur Général de Basque Cycling Pro Team, la nouvelle société qui prend la relève de la Fondation Euskadi. "Et si dans le futur, il faut s’adapter, il faudra le faire" a-t-il affirmé, même s’il a précisé que "les leaders du projet doivent être basques et cette philosophie ne doit pas changer. Il ne s’agit pas de prendre des décisions précipitées qui rompraient la philosophie de ce projet".

García Erauzkin a confirmé que "Euskaltel Euskadi est un modèle unique dans le monde du cyclisme. Une équipe qui représente beaucoup plus qu’une marque commerciale. Elle représente un pays, une façon de faire et de sentir les choses, des valeurs dont nous sommes fiers. Un projet comme celui-ci doit continuer et se renforcer. C’est notre engagement", a souligné le Président d’Euskaltel, qui garantit un budget de 9 millions d’euros annuels pour les 3 prochaines années, "avec le soutien des Administrations Publiques et les autres sponsors (actuels et futurs)". Ainsi, il n’écarte pas la possibilité de l’arrivée de nouveaux sponsors qui peuvent permettre de renforcer le budget qui est encore loin des 15 millions dont bénéficient d’autres structures. Gonzalez de Galdeano compte sur ses actuels sponsors, et même si Orbea sera prioritaire en tant que fournisseur de vélos, d’autres possibilités sont envisageables.

Le présent et le futur sont garantis

De fait, l’équipe basque se basera essentiellement sur l’équipe actuelle et la colonne vertébrale a été confirmée, avec Samu Sánchez, Igor Antón, Mikel Landa et Ion Izagirre. "Il y a un principe d’accord avec Samuel et Igor, même si ce n’est pas encore signé, mais je peux garantir qu’ils vont continuer au sein de ce projet. Nous signerons à la fin août. C’est pareil pour Mikel Landa et Ion Izagirre. Il sont la base de ce projet pour les prochaines années. Le coureur incontournable était Samuel et la base principale sera que nous l’avons avec nous, mais comme tous les ans, il y aura des départs et des arrivées. Le présent et le futur sont garantis pour être une équipe de premier rang comme jusqu’ici. Et la clé sera de s’occuper de la formation des jeunes dans les catégories inférieures pour que naissent de jeunes valeurs qui prendront le relais. Je veux faire une équipe plus solide parce que la compétition a maintenant lieu sur 4 continents, et de janvier à octobre. C’est la fin d’un cycle et la rénovation de la structure actuelle. Le projet nait basé sur le leadership de coureurs basques, de chez nous, et avec l’idée de ne pas perdre les valeurs de la structure".

Tout a changé

Le nouveau Manager Général de l’équipe a souligné les changements qui se sont produits dans le monde du cyclisme par rapport aux dernières décennies. "La philosophie de l’équipe est née à un moment précis, avec un règlement particulier, un calendrier particulier, des niches de cyclistes déterminées. Maintenant, tout a changé. Les règles du jeu ont totalement changé, l’UCI World Tour a été créé, la concurrence est beaucoup plus grande. Il faut comprendre ce processus comme une évolution. Je travaille sur ce sujet très compliqué qui consiste à entrer dans l’élite des meilleures équipes du circuit World Tour, grâce aux mérites sportifs".

González de Galdeano a défendu la philosophie de formation de l’équipe actuelle, en disant que "nos coureurs les plus importants, nos leaders doivent être basques ou formés ici, mais nous devons prendre en compte qu’il faut nous adapter à un monde plus globalisé, beaucoup plus exigeant, avec des compétitions World Tour sur les 4 continents". Pour répondre à ces exigences, nait Basque Cycling Pro Team. La société comptera sur une structure sportive basée sur celle qui existe actuellement, et avec une structure additionnelle de gestion qui sera apportée par Euskaltel. La stratégie du projet et de prendre en compte l’adaptation et la modernisation de la gestion de l’équipe, en maintenant et en promouvant les valeurs qui ont fait de l’équipe Euskaltel Euskadi un modèle unique dans le cyclisme, avec l’objectif incontournable de faire partie de l’élite mondiale du cyclisme.

Recherche et développement

L’équipe sera composée de 28 coureurs (5 de plus qu’aujourd’hui), pour pouvoir participer à plus de courses, et particulièrement en France, elle aura aussi plus de personnels techniques. L’innovation joue un rôle fondamental dans le nouveau projet, et il lui sera affecté 4% du budget. L’objectif sera de créer un modèle spécifique de travail en collaboration avec les autres sponsors. Ainsi, le projet initié il y a 3 ans "montera en puissance et nous continuerons à travailler à l’amélioration continue du coureur et du soutien de l’équipe à ses côtés, basé sur la transparence et la tolérance zéro au dopage". Gonzalez de Galdeano a annoncé "la création d’un département Recherche et Développement". Il défend un modèle de "professionnalisation à tous les niveaux", et la collaboration maximale avec les sponsors en matière de ressources humaines, gestion du sponsoring, du marketing et de l’administration. "En définitive, c’est un nouveau modèle de gestion d’un projet sportif, qui nous donnera un essor supplémentaire pour la soutenabilité et l’excellence".

"Maintenant, j’ai la possibilité de grandir à côté d’une grande entreprise. C’est un projet enthousiasmant. Une entreprise qui a mis à ma disposition le nécessaire pour que que ce projet soit soutenable dans le temps, basé sur une gestion professionnelle et sur des plans stratégiques qui nous conduiront à être une référence dans le cyclisme, comme l’a été la Fondation, mais adapté aux nouvelles exigences du cyclisme de haut niveau. L’augmentation du budget et un pari sur la continuité de ce projet et pour le cyclisme, en un moment de crise généralisée, rend, si c’est possible, encore plus importante la décision d’Euskaltel de prendre la direction du projet pour garantir sa soutenabilité" a-t-il signalé.

Enfin, le Président d’Euskaltel a souhaité reconnaître publiquement "le travail réalisé depuis presque 20 ans par la Fondation Cycliste Euskadi, et spécialement par son Président, Miguel Madariaga, pour que ce projet soit passé d’une promesse enthousiasmante à une réalité incontestable". García Erauzkin a annoncé que l’équipe maintiendra une relation de collaboration avec la Fondation Cycliste Euskadi, pour le développement d’activités tournées fondamentalement vers la formation des coureurs dans les catégories inférieures.

Traduit d’un article en espagnol paru sur biciciclismo.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com