Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2011 > Interviews et infos diverses > Igor Gonzalez de Galdeano : "Si Anton a les jambes de l’année (...)

Igor Gonzalez de Galdeano : "Si Anton a les jambes de l’année dernière..."

mercredi 17 août 2011

A trois jours du départ de la 66e édition de la Vuelta a España, le manager de l’équipe Euskaltel-Euskadi répond à une interview.


Igor Anton est un des grands favoris en vue de la victoire de la Vuelta a España, et Euskaltel Euskadi sera une des équipes de référence. Le coureur basque était dominateur et il portait le maillot rouge de leader jusqu’à sa chute lors de la 14e étape l’année dernière. Après cette expérience, il a préparé avec minutie l’édition 2011. Igor Gonzalez de Galdeano ne cache pas que son coureur vise au moins le podium.

- Biciciclismo (BC) : Après la Vuelta 2010, l’objectif de l’équipe est de gagner ?

- Igor Gonzalez de Galdeano : Gagner, c’est compliqué. Igor Anton n’a pas encore gagné un petit tour. Du coup, dire qu’on part pour gagner... Mais s’il a les jambes de l’année dernière, si nous ne sommes pas en position de gagner, nous en serons très proches. Chaque année est différente. Moi, avec Igor, je vise le podium. C’est clair qu’il ne l’a jamais fait et à partir de là tout est possible. Nous partons avec cette idée.

- BC : Il ne manquera pas d’adversaires.

- Igor Gonzalez de Galdeano : Avec la Vuelta a España, il y a toujours la même discussion sur les coureurs qui viendront ou non. S’il vient les mêmes qu’au Giro, c’est déjà important. Ils ont pu bien préparer la Vuelta. Et ceux qui viennent du Tour, certains sont tombés et d’autres font le Tour et la Vuelta.

- BC : Quelle impression t’a donné Anton à la Vuelta a Burgos ?

- Igor Gonzalez de Galdeano : D’avoir déjà couru un grand tour avant. Je crois qu’il est bien, mais il lui manque un petit point de forme dont nous espérons qu’il viendra avec la récupération de Burgos et deux entrainements de plus qu’il doit faire en vue de la Vuelta pour avoir le bon coup de pédale nécessaire pour débuter à un bon niveau.

- BC : L’équipe a été dessinée à son service.

- Igor Gonzalez de Galdeano : Oui, oui. Nous allons nous battre pour le général et nous venons avec une équipe pour entourer Igor et Pour courir différement des autres fois.

- BC : Et Samuel Sanchez, quel sera son calendrier ?

- Igor Gonzalez de Galdeano : Samuel va se reposer en vue des courses canadiennes qui nous intéresse pour les points UCI. L’année passée, Samuel a bien couru. En principe, l’idée est de terminer la saison au Canada. Parce qu’en Chine, normalement, nous y irons avec la base de l’équipe de la Vuelta a España, et toujours avec les mêmes, avec Igor et Mikel, nous ferons le Tour du Piémont et le Tour de Lombardie.

- BC : Quel bilan fais-tu de la saison de Samuel Sanchez ?

- Igor Gonzalez de Galdeano : A Burgos, je l’ai trouvé fatigué. Nous avions prévu qu’il termine au Canada. Je suis très satisfait. Il a montré un niveau un peu supérieur et je crois que s’il le garde l’année prochaine, nous aurons à nouveau un Samuel qui nous donnera beaucoup de joie et qui apportera un point supplémentaire de qualité à cette équipe.

- BC : Et les jeunes ne cessent de donner de belles choses, comme Mikel Landa à Burgos.

- Igor Gonzalez de Galdeano : C’est important. Ca montre qu’on a bien travaillé. On sait que la Fondation Cycliste Euskadi a été très critiqué quand, à l’époque, Mikel Landa avait été boursier. Les fruits arrivent maintenant. Je crois que la Fondation a très bien travaillé pour le cyclisme basque. Et aujourd’hui, nous avons Landa, les frères Izagirre ou Peio Bilbao.

Traduit d’un article en espagnol paru sur biciciclismo.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com