Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2011 > Courses et résultats > Tour de France : Euskaltel Euskadi profite de la 2e journée de (...)

Tour de France : Euskaltel Euskadi profite de la 2e journée de repos

lundi 18 juillet 2011

Repos absolu pour Pablo Urtasun qui doit récupérer de ses blessures. Petite sortie pour les autres. Déclarations de Samuel Sanchez.


L’équipe cycliste Euskaltel Euskadi a profité de la 2e journée de repos du Tour de France, sous une agréable température, à Orange. Les membres de l’équipe orange ont roulé pendant 2h30, à l’exception de Pablo Urtasun. Il souffre d’un gros coup à la hanche et son repos a été complet. Avant le déjeuner, Samuel Sanchez a répondu aux nombreux médias venus à l’hôtel.

Déclarations de Samuel Sanchez :

Récupérer le temps perdu est compliqué et je crois pas que je pourrai gagner le Tour. Nous rêvons tous de gagner un Tour, mais c’est très difficile. Il faut être réaliste quand ons e fixe des buts. Maintenant les favoris sont Voeckler et Evans. L’australien est meilleur en contre la montre et il a plus de chances que les autres. Mais si quelqu’un est capable de renverser la situation, c’est Alberto Contador. Il est le grand dominateur de ces dernières années, il a gagné 6 grands tours et il est très respecté.

L’objectif était de gagner une étape et nous l’avons fait. Nous sortons bien des Pyrénées, mais quand on fait beaucoup, on t’en demande plus, et moi aussi je m’en demande plus. Les forces sont comparables et il y a des coureurs qui doivent attaquer. Moi, je dois attendre, voir comment bougent les autres et jouer mes cartes. Avant de débuter le Tour, j’espérais être dans la même situation, mais avec 1’20 de moins. Je pensais perdre du temps dans le chrono par équipe, mais ce qui s’est passé le premier jour a été une grande malchance. Maintenant, il faut lutter pour reprendre du temps, et cela dans un Tour, c’est quasiment impossible. Je jouerai mon rôle à la poursuite d’une autre étape et d’une meilleure place au général. Je ne crois pas que je serai celui qui déstabilisera la balance.

La photo à Paris est belle, mais gagner une étape sur le Tour, c’est autre chose, quelque chose d’inoubliable. Chaque fois que je repense à la victoire de l’autre jour, j’en suis ému. J’aimerais être sur le podium, mais je ne l’échangerais pas contre l’étape.

Le maillot de la montagne ? Ca peut être un objectif, mais je ne vais pas me rendre fou pour marquer des points dans les cols. Cette année, avec les changements de règle dans la façon de marquer les points au classement de la montagne, ça favorise les coureurs qui finissent à l’avant. Le belge Vanendert a deux points d’avance sur moi et l’objectif est proche. Nous avons gagné une étape, nous sommes 2e au classement de la montagne et 6e au général. C’est un bilan très positif et ça donne une grande tranquillité pour aborder la 3e semaine de course, qui est encore très longue".


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com