Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2011 > Interviews et infos diverses > Peio Bilbao : "Je ne m’y attendais pas du tout"

Peio Bilbao : "Je ne m’y attendais pas du tout"

mercredi 2 mars 2011

Peio Bilbao vient d’apprendre qu’il rejoint Euskaltel Euskadi. Il est encore sous le coup de la surprise lors de la présentation officielle de l’équipe Orbea. Interview.


- El Pedal de Frodo (EPF) : D’abord, Félicitations, Peio ! Comment vis-tu l’énorme nouvelle ?

- Peio Bilbao : Et bien, pour l’instant, je suis toujours sous le coup de la surprise !

- EPF : Et tu l’as appris aujourd’hui (pour hier) ?

- Peio Bilbao : Oui, oui. Ce matin même, j’ai appris ça, et je ne m’y attendais pas du tout, ça fait que j’en reste encore surpris.

- EPF : Ton passage chez Orbea a été éphémère...

- Peio Bilbao : Oui, j’ai couru 3 courses avec Orbea. On en était encore à s’adapter à cette nouvelle catégorie et là, en raison du besoin d’Euskaltel, on me donne cette opportunité de démarrer avec eux dès maintenant.

- EPF : Tes co-équipiers sont plein d’éloges pour toi... Comment t’es-tu vu, toi, dans ce début de saison ?

- Peio Bilbao : Bon, en tant qu’équipe, je crois que nous avons démarré très fort, et moi, personnellement, je me suis senti très bien, à Mallorca et en Andalousie, nous avons bien travaillé, toujours à la bagarre dans les premières positions et à prendre toutes les échappées... Ca va très bien.

- EPF : Tu n’as pas senti le changement de catégorie ?

- Peio Bilbao : Si, on le sent, mais bon, quand on t’a bien préparé, ça facilite l’adaptation. J’ai démarré la saison avec une bonne préparation et je me suis senti bien.

- EPF : Et maintenant ? Les objectifs vont changer ?

- Peio Bilbao : Normalement, ce sera plus ou moins pareil, je vais quasiment me limiter au calendrier continental, parce que c’est là qu’Euskaltel a le plus de besoins. C’est ce qu’on m’a dit pour l’instant, je courrai un calendrier très semblable à celui que j’aurais couru chez Orbea.

Traduit d’un article en espagnol paru sur elpedaldefrodo.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com