Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Igor González de Galdeano : "Nous avons constitué une équipe pour le (...)

Igor González de Galdeano : "Nous avons constitué une équipe pour le ProTour"

jeudi 4 novembre 2010

Igor González de Galdeano, manager général dEuskaltel-Euskadi, espère que l’équipe orange obtiendra la licence ProTour l’année prochaine.


"Nous avons constitué une équipe pour être ProTour et nous voulons l’être. Nous ne travaillons pas sur la possibilité d’être en dehors, même si elle existe" avance Igor González de Galdeano.

Le manager basque n’a pas de doutes et il parait tranquille sur le sujet. "Nous avons confiance dans le fait de faire partie des élus. Nous pensons avoir bien fait les choses pour être ProTour. Nous ne pouvons pas nous valoriser beaucoup plus. Le 20 novembre nous verrons où nous sommes", précise-t-il.

Euskaltel Euskadi, comme 16 autres équipes, devra se présenter devant la Commission des Licences et attendre jusqu’au 20 novembre pour savoir si finalement elle sera ProTour en 2011 ou pas. "L’UCI n’a confirmé que 4 ProTour (Garmin-Cervélo, Omega Pharma-Lotto, Rabobank et Sky). Les autres, nous devons nous présenter devant la Commission des Licences pour éclaircir certains aspects", confirme-t-il.

Ce qui est sûr, c’est que l’UCI a révélé que les 15 premières équipe de la hiérarchie sportive seront ProTour, à condition qu’elles respectent les critères éthiques, administratifs et financiers. Euskaltel Euskadi est classée 16e et donc avec Geox-TMC, Quick Step, Cofidis et Ag2r, elle est candidate à une des trois places restantes. "L’UCI nous a affecté des points et une place sportive. Maintenant, il faut attendre. Nous sommes tranquilles parce que nous avons fait les choses du mieux possible. Nous voulons être ProTour et nous continuerons à travailler sur ce chemin", explique-t-il.

Igor González de Galdeano est constructif par rapport à ce classement sportif élaboré par l’UCI, et qui, en plus, sera très important à l’heure de disputer les 3 grands tours, Tour de France, Giro d’Italia et Vuelta a España. Mais il n’a qu’une seule en tête : être ProTour l’année prochaine. "Nous ne pensons pas dans quelles courses nous allons pouvoir courir. Toutes les équipes connaissaient les normes existantes et nous les avons respectées. Si ça nous avait paru injuste, nous ne serions pas là. Nous avions calculé les points, plus ou moins, mais jusqu’à mardi, nous ne savions pas exactement notre position" conclut-il.

Traduit d’un article en espagnol paru sur biciciclismo.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com