Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Miguel Madariaga : "Cette équipe est une grande famille"

Miguel Madariaga : "Cette équipe est une grande famille"

jeudi 28 octobre 2010

Le président de la Fondation Euskadi ne s’attendait pas à une aussi bonne saison et il est confiant dans le fait que l’équipe reste dans le ProTour.


- Qué : J’imagine que tu es content de la saison.

- Miguel Madariaga : La saison a été superbe. Mais bon, on continue à travailler. Il y a des choses à améliorer, et ça ne s’obtient pas du jour au lendemain.Le cyclisme de base est très affecté. On nous a ouvert les portes en Iparralde pour travailler avec les clubs de formation et je n’ai pas douté un seul instant. Il faut saisir cette opportunité. Il faut continuer à travailler pour que l’équipe professionnelle ne tombe pas.

- Qué : L’exemple c’est Romain Sicard, le grand espoir du cyclisme français et d’Euskaltel Euskadi.

- Miguel Madariaga : Sa présence avec nous, c’est sûr, motive les gamin là-bas. L’année prochaine, il y aura 3 jeunes de l’autre côté des Pyrénées, âgés de 18 ans, qui viendront chez Naturgas Energia. S’il ont voulu venir, il y a une raison. Ils ont vu le sérieux et le travail, et ça les a motivé pour discuter avec leurs clubs.

- Qué : Mais tu attendais une si bonne année ?

- Miguel Madariaga : Je suis optimiste de nature, mais je n’attendais pas quelque chose comme cela. L’équipe fonctionne bien, nous faisons bien les choses. Il faut être conscients de cela. Nous savions qu’ainsi, les victoires devaient arriver. Mais nous ne nous attendions pas à ce qu’il y en ait autant. Et après il y a d’autres choses qui ne se voient pas et que moi je vois.

- Qué : Quelles choses ?

- Miguel Madariaga : Par exemple le fait que nous avons des coureurs sur lesquels nous avons fortement parié depuis toujours, comme Igor Anton ou Mikel Nieve, entre autres. Sans avoir été exceptionnels chez les amateurs, nous avons cru en eux. Maintenant nous récoltons les fruits.

- Qué : Avec les contrats renouvelés de Samuel Sanchez, Igor Anton et Romain Sicard, la saison prochaine s’annonce enthousiasmante.

- Miguel Madariaga : Toutes les années sont enthousiasmantes a priori. Ce qu’il y a, c’est qu’ensuite, ça peut mal se passer. Mais pour l’instant, c’est terrible. Avec ce que nous avons fait... Nous avons beaucoup d’espoir, beaucoup. Nous récoltons les fruits de 18 ans de travail au sein de la Fondation et avant, dans de petites équipes. Si on travaille bien, honnêtement et avec espoir, on obtient des choses.

- Qué : Qu’est-ce qu’il y a de spécial chez Euskaltel pour que les meilleurs coureurs veuillent rester ?

- Miguel Madariaga : Entre autres, l’honnêteté et le travail. Les meilleurs sont restés pour des salaires moindres parce qu’ils savent qu’ici on respecte ce qui a été signé et promis. Et nous avons réussi, à nous tous, que cette équipe soit une grande famille. Les gamins sont ici depuis tout jeunes, ils s’identifient à une philosophie.

Traduit d’un article en espagnol paru sur que.es


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com