Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Pierre Cazaux : "Je suis un coureur qui travaille pour ses leaders"

Pierre Cazaux : "Je suis un coureur qui travaille pour ses leaders"

mercredi 27 octobre 2010

A l’occasion de l’officialisation du recrutement de 3 coureurs d’Iparralde chez Naturgas (Loic Chetout, Karl Baudron et Damien Garcia), Pierre Cazaux répond à une petite interview.


- El Correo (EC) : Tu as été surpris par l’intérêt que t’a porté Euskaltel Euskadi ?

- Pierre Cazaux : Non, pas du tout. Mon contrat avec la Française des Jeux se terminait cette saison, et étant un coureur basque-français, je savais que j’avais la possibilité de passer chez Euskaltel Euskadi, et c’est ce qui s’est passé.

- EC : Et je suppose que tu es satisfait de te retrouver dans une formation avec des leaders comme Samuel Sánchez, Romain Sicard ou Igor Antón.

- Pierre Cazaux : Je suis très content de pouvoir courir pour cette équipe. Dès que nous avons commencé à parler, nous avons trouvé un accord.

- EC : Tu avais entendu parlé de la philosophie d’Euskaltel Euskadi avant de t’entrainer avec Sicard, ou est-ce que c’est lui qui te l’a expliquée ?

- Pierre Cazaux : Bon, j’avais déjà un peu entendu parlé de cette équipe, mais c’est vrai qu’en m’entrainant avec Romain, il a augmenté mes connaissances sur Euskaltel Euskadi et ses particularités.

- EC : Cette signature est un saut dans ta carrière ?

- Pierre Cazaux : Pas vraiment. C’est important, mais il faut prendre en compte que cette saison aussi je courais pour une équipe ProTour, alors il n’y a pas une grande différence.

- EC : Pour ceux qui ne te connaissent pas, quel type de coureur es-tu ?

- Pierre Cazaux : Je me définirais comme tout-terrain, comme un coureur combattif. Je suis un coureur qui travaille pour ses leaders. Cette saison, j’ai fait le calendrier des grands tours où j’ai été sous les ordres de Sandy Casar et de Le Mevel.

- EC : Ce sera quelque chose de similaire l’année prochaine...

- Pierre Cazaux : Je sais ce que je dois faire, mais je sais aussi que si j’ai une possibilité, je jouerai mes chances.

Traduit d’un article en espagnol paru sur elcorreo.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com