Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Igor Gonzalez de Galdeano : "C’est la meilleure année depuis que je suis (...)

Igor Gonzalez de Galdeano : "C’est la meilleure année depuis que je suis arrivé"

jeudi 26 août 2010

Igor González de Galdeano et Euskaltel Euskadi arrivent à la Vuelta avec déjà 13 victoires remportées par les oranges cette saison.


On ne peut pas dire qu’Igor Gonzalez de Galdeano est détendu, parce que ce n’est pas vrai. Mais il arrive à la Vuelta a España avec le travail déjà accompli en ce qui concerne le nombre de victoires de l’équipe.

"Oui, on peut dire que c’est la saison la plus complète que nous ayons faite depuis que je suis arrivé dans l’équipe. Nous avons 13 victoires, mais le plus important pour moi, c’est que nous les avons remportées avec 7 coureurs différents. Je ne suis pas surpris par le nombre de victoires, ni même que nous les ayons remportées avec 7 coureurs différents. J’ai toujours pensé qu’un coureur comme Ruben Perez aurait du gagner depuis longtemps une course parce qu’il le mérite. Ce qui m’a surpris c’est qu’un jeune comme Gorka Izagirre gagne 2 fois".

En ce qui concerne la Vuelta, Igor cherche par tous les moyens à enlever la pression qui pèse sur le leader de son équipe, Igor Anton, que l’on place comme favori pour gagner l’épreuve, chose que le Manager d’Euskaltel Euskadi ne veut pas entendre.

"Vraiment, je ne vois pas Igor Anton comme vainqueur de la Vuelta. C’est sûr que nous partons tranquilles avec la saison que nous avons faite jusqu’ici, ça facilite beaucoup les choses, mais nous avons aussi la tension de bien faire les choses. Nous n’avons rien sacrifié pour faire la Vuelta, c’est à dire, il n’y a pas eu de coureurs qui ont sacrifié une part de leur saison pour cette course. Igor (Anton) est un coureur qui doit continuer à mûrir, qui doit avancer pas à pas. Pour cette raison, je ne veux pas créer de fausses attentes. Lui-même se met assez de pression pour ne pas que nous en ajoutions plus. Je continue à penser qu’il est le plus grand talent qu’ait le cyclisme basque en ce moment et qu’il va finir par exploser. Dans cette Vuelta a España ? C’est possible, mais il faut attendre et voir. Igor Anton et Beñat Intxausti ne sont pas allés au Tour. Ils vont être en bonne forme, frais. Mais de là à penser qu’Igor peut gagner, il y a une grande différence. Je préfère aller doucement, en pensant à autre chose, et que la course nous place là où nous devons être. Son objectif est de gagner une étape avec arrivée au sommet comme il l’a déjà fait. Si tu penses au général, tu perds des opportunités. Il vaut mieux disputer les étapes et voir comment se passent les choses. Igor Anton affrontera la Vuelta comme Samuel Sanchez a affronté le Tour. Quand nous arriverons à Xorret de Catí ou en Andorre, nous essaierons de gagner et nous verrons ce qu’il en sort, mais sans l’objectif de lutter pour la victoire finale de la course. Beñat Intxausti aura, à des moments donnés, une totale liberté. Etre en soutien d’Igor Anton peut être important pour Beñat quand il voudra attaquer. Plus il sera visible que le leader de l’équipe est Igor Anton, plus il aura de liberté".

En ce qui concerne les favoris à la victoire finale, Igor Gonzalez de Galdeano donne un nom : "Vincenzo Nibali. Faire le Giro et la Vuelta à un bon niveau, c’est possible. Menchov arrivera avec le Tour derrière lui et on le sentira. Ca le marquera beaucoup quand la partie la plus dure de la Vuelta arrivera. Frank Schleck semble lui aussi venir avec une idée derrière la tête. Je vois plus Frank qu’Andy".

Traduit d’un article en espagnol paru sur diariovasco.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com