Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Courses et résultats > Tour de France : 2e journée de repos à Pau

Tour de France : 2e journée de repos à Pau

mercredi 21 juillet 2010

Le but de cette journée de repos à Pau était de reprendre un maximum de force en vue notamment des deux étapes décisives de jeudi et samedi. Déclarations de Samuel Sanchez, actuel 3e au général.


L’équipe cycliste Euskaltel Euskadi a profité de la deuxième journée de repos du Tour de France à Pau. Une journée tranquille au cours de laquelle les hommes d’Igor Gonzalez de Galdeano ont pris le petit déjeuner à 9h30 et ont roulé pendant une heure et demi pour déjeuner à 14h. Après le repas, ils ont fait une sieste et ont été massés, avec l’objectif de reprendre un maximum d’énergie possible en vue des dernières journées décisives du Tour, avec la déterminante arrivée au sommet du Tourmalet et le dernier chrono de Bordeaux.

Déclarations de Samuel Sánchez :

"L’étape qui arrivait à Pau était compliquée, mais elle est derrière nous, l’important c’est ce qui reste jusqu’à Paris et ce n’est pas rien... Telle qu’est la situation de la course à ce moment, oui, je signerais pour être troisième. Entre faire second et faire troisième, il y a une différence, mais les deux sont sur la photo des Champs Elysées. Pour nous ce serait un très grand prix, quelque chose d’historique, et nous allons nous battre à fond pour l’obtenir. Sauf avarie ou défaillance, Alberto est celui qui est le mieux placé pour gagner le Tour, mais jusqu’à la dernière ligne d’arrivée, rien n’est assuré. Menchov est un grand coureur, il a beaucoup d’expérience et il a gagné 3 grands tours. Sincèrement, je ne pense pas qu’il vise la 3e place, j’ai la sensation que Denis veut plus. On voit qu’il termine le Tour en bonne forme. Dans cette épreuve personne ne va en s’améliorant. Le secret est de récupérer des efforts mieux que les autres.

La journée de demain est compliquée. Le Tourmalet est très dur, c’est 16 km d’ascension constante. C’est un col qu’on peut monter au train, pas comme Ax-3-Domaines, qui était un col où attaquer. Ce sera comme une espèce de chrono en montée. Nous verrons en route quelle est la stratégie. C’est une ascension qui me plait, parce qu’elle est constante et qu’on rame jusqu’à la fin. J’espère avoir toujours cette sensation demain après-midi. Et après il ne restera plus que le chrono, qui pour ce que j’en sais, est bon pour les spécialistes. A ce moment de la course, et avec un parcours de 50 km, il y aura de gros écarts. Il y a 3 ans, je suis entré sur le podium de la Vuelta dans le dernier chrono, prenant la place à Evans. J’avais une grande confiance en mes possibilités et j’y suis arrivé. La bataille va se dérouler entre de grands coureurs, nous verrons si j’ai de bonnes sensations et si je saisi cette troisième place".

"Le soutien des supporters a été spectaculaire. C’était incroyable, il ne nous a pas manqué d’eau dans toute la montée. Les gens encourageaient tout le monde, pas seulement nous. Ce sont des amateur de cyclisme, ils savent qui est chaque coureur et ils les encouragent tous, c’est très émouvant et très appréciable d’avoir autant de gens criant ton nom, t’encourageant".

Portfolio

Tour de France, 2e journée de repos : départ pour l'entrainement Tour de France, 2e journée de repos : Les jeunes d'Iparralde autour de (...) Tour de France, 2e journée de repos : Samuel Sanchez et Jesus (...)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com