Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Samuel Sanchez : "Contador et Schleck sont intouchables en montagne"

Samuel Sanchez : "Contador et Schleck sont intouchables en montagne"

jeudi 15 juillet 2010

Le leader de l’équipe Euskaltel Euskadi, commente ses objectifs et analyse ses chances et celles de ses adversaires. Interview de Samu.


- AS : C’est fini les crampes de la descente de La Madeleine ?

- Samu : Je vais déjà mieux. Je ne pouvais pas pédaler. Je me suis défendu comme un beau diable et j’ai réussi à prendre du temps sur beaucoup de monde.

- AS : Tu vas lutter contre Contador et Schleck ?

- Samu : Pour le général ? Ca, c’est l’affaire de 2 coureurs, Andy et Alberto. Je pourrai être spectateur de luxe de la bataille entre eux deux, mais je vais tenter le tout pour le tout.

- AS : Tu vas continuer à parier sur le général ou plutôt sur une étape ?

- Samu : Je cherche une place sur le podium. Même si une victoire d’étape serait géniale, tant pour moi que pour Euskaltel.

- AS : Dans les Pyrénées, on verra un mano à mano entre les deux ?

- Samu : Ils sont intouchables en montagne.

- AS : On dit qu’Alberto est plus faible.

- Samu : Dans la Madeleine, moi, je l’ai vu plus serein que Scleck, qui l’attaquait sans arrêt, et Alberto pouvait toujours suivre et il n’a même pas contre-attaqué. La position de Contador au général maintenant est idéale.

- AS : Toi, tu es passé d’être un vainqueur d’étape à être un coureur de fond ?

- Samu : Ce n’est pas tellement ça. J’ai déjà fait de grands résultats sur des courses de 3 semaines. J’ai été 6e du Tour, 2e et 3e de la Vuelta. Un homme en forme est capable de tout. Regardes, Indurain, Armstrong, Contador ont gagné dans toutes les courses.

- AS : Qui seront tes rivaux pour cette 3e place ?

- Samu : C’est par exemple, Leipheimer et Menchov qui sont meilleurs que moi en contre la montre. Denis m’a déjà battu dans un chrono de la Vuelta.

- AS : Tout se passe merveilleusement bien pour toi, non ?

- Samu : Pour l’instant, je ne suis pas tombé, et c’est déjà une victoire sur le Tour.

- AS : Tu as peur de la dernière semaine dans les Pyrénées ?

- Samu : Ce n’est pas de la peur, mais oui, on peut accuser le coup de la fatigue et de la chaleur.

- AS : Que penses-tu des exploits du sport espagnol et parmi eux de ton or olympique ?

- Samu : Tout le monde parle des 8 médailles de Michael Phelps, mais... qui a autant de sportifs excellents ? En cyclisme, sports motorisés, tennis ou football, nous avons des succès assurés pour les 5 à venir. C’est autre chose de savoir s’il y aura la relève.

- AS : Et l’argent ? Il y a de l’argent ?

- Samu : Pas tant que ça pour le cyclisme. Le gâteau qu’il y avait avant pour le cyclisme, c’est maintenant d’autres qui l’ont. Mais c’est normal, puisque maintenant, ce n’est plus que le cyclisme qui gagne, mais on gagne aussi dans d’autres sports.

- AS : Ce n’est pas aussi la faute du dopage ?

- Samu : Tout influe. Aujourd’hui, les jeunes veulent moins être coureurs cyclistes.

Traduit d’un article en espagnol paru sur as.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com