Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Fan-club officiel de l’équipe Euskaltel-Euskadi

Partager...

Accueil du site > Les infos de l’équipe > Archives 2010 > Interviews et infos diverses > Igor Gonzalez de Galdeano : "J’ai été leader du Tour et je demande à mes (...)

Igor Gonzalez de Galdeano : "J’ai été leader du Tour et je demande à mes coureurs de se battre pour l’être"

mardi 29 juin 2010

Au Tour de France 2002, Igor Gonzalez de Galdeano a été leader pendant toute une semaine. Ca reste pour lui, une de ses meilleures victoires, même si elle ne figure pas au palmarès. Il a parlé de cela avec ses 9 coureurs pour le Tour 2010.


- El Correo (EC) : L’équipe a déjà 7 victoires. Vous partes au Tour plus tranquilles que d’autres années ?

- Igor GG : Non. Le Tour apporte sa propre pression. Nous avons planifié la saison en fonction de ce grand objectif.

- EC : Jose Antonio Ardanza, président d’Euskaltel, a parlé d’une place sur le podium à Paris. C’est ça l’objectif ?

- Igor GG : Non. Il faut être réalistes. Samuel s’est préparé pour gagner des étapes, même si pour l’instant il n’en a pas remporté. Ce centrer sur le classement général fait automatiquement perdre d’autres possibilités. L’objectif est de gagner une étape et si ensuite on obtient d’avantage...

- EC : Tu décidera de l’objectif de Samuel une fois passée l’étape des pavés ?

- Igor GG : Moi, les pavés ne me stressent absolument pas. Nous, nous tenterons de sauver la journée sans encombre. Nous sauverons Samuel. Si nous n’y parvenons pas, il ne se passera rien. Et nous continuerons à rechercher une victoire d’étape. Si nous courions pour le général, sur cette étape, nous aurions le stress qu’aura Contador. Et ce serait une erreur.

- EC : Ardanza a confirmé que l’entreprise Euskaltel reste sponsor de l’équipe.

- Igor GG : Ca, ça nous tranquillise. Euskaltel et Ardanza ont toujours montré qu’ils sont à nos côtés. Aujourd’hui, ils ont annoncé qu’ils vont continuer. Maintenant, il faut savoir comment. Les exigences d’une équipe ProTour augmente chaque année et nous, nous voulons rester à ce niveau.

- EC : Et les autres sponsors ? Ils ont aussi confirmé leur soutien ?

- Igor GG : A ce jour, non. Mais nous savons que tant la Députation de Biscaye que le Gouvernement Basque veulent continuer. Jose Luis Bilbao est un homme très proche de cette équipe et il ne nous a jamais tourné le dos. Il nous a toujours appuyé sans condition.

- EC : Miguel Madariaga répète que cette équipe n’a pas de date de péremption. C’est toujours le cas ?

- Igor GG : Oui. Par sa philosophie et par la trace qu’elle laisse ici et surtout en dehors de notre pays. C’est une équipe différente des autres, avec des coureurs d’ici. C’est très apprécié dans les autres pays.

- EC : Il n’empêche qu’il y a un trou dans le budget. Il manque de l’argent.

- Igor GG : C’est la crise et notre équipe en souffre. Pour l’instant, nous n’avons pas le budget suffisant.

- EC : Il faudra renoncer au ProTour et descendre de catégorie ?

- Igor GG : J’espère que non. Notre intention et celle de nos sponsors est que l’équipe soit le plus haut possible. Ils n’ont pas prévu de descendre de catégorie.

- EC :Qu’est-ce que ça représente d’avoir fait 10 sur le Tour de France ?

- Igor GG : Ca montre que le projet s’est consolidé. Et il faut féliciter Miguel Madariaga, qui a changé un rêve en réalité.

- EC : Toi, tu as été leader du Tour. Qu’as-tu raconté aux coureurs ?

- Igor GG : Et bien regardes. Une des choses que j’ai demandées au coureurs, est qu’ils luttent pour être un jour leader du Tour. Le maillot jaune du Tour m’a tout apporté. Je me risquerais même à dire que c’est plus important qu’une 2e ou une 3e place à Paris.

- EC : Il n’y a pas de contre la montre par équipes. Au départ le leadership sera plus ouvert.

- Igor GG : Plus qu’un objectif, c’est un rêve. Moi, je l’ai porté une fois et je n’en avais même pas rêvé. L’année d’avant, j’avais terminé 2e du prologue, j’avais lutté pour le prendre et je n’y étais pas arrivé. Et par contre en 2002, je ne cherchais pas à le prendre et je l’ai eu. On ne sait jamais.

- EC : Le Tour sera une lutte entre Contador et l’équipe d’Armstrong ?

- Igor GG : Peut-être. Armstrong sait qu’en face à face, il ne peut rien faire contre Contador. Ce sera une lutte de RadioShack contre Contador. RadioShack fera tout son possible pour que Contador ne gagne pas le Tour.

- EC : Et l’étape des pavés sera si décisive ?

- Igor GG : Contador souffrira, mais des coureurs comme Leipheimer ou Schleck souffriront aussi.

- EC : Tu es passé par là, une fois en tant que coureur. Comment ça s’était passé ?

- Igor GG : Bien. Je me débrouillais bien sur ce terrain. Mais moi j’étais avec Heras, à le protéger. Nous y sommes arrivés avec Heras en 20e position au général et à la sortie, il avait plus d’une minute de retard. Les pavés peuvent faire qu’un coureur perde toute option sur la victoire finale du Tour.

Traduit d’un article en espagnol paru sur elcorreo.com


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site web réalisé par webmaster-peloton.com